USA : Biden rend la vaccination obligatoire pour 100 millions d’Américains, les Etats du Sud se révoltent

Aux Etats-Unis, les gouverneurs des Etats du Sud se sont, à l’unanimité, opposés à la décision prise par Joe Biden ce jeudi 9 septembre imposant la vaccination à tous les salariés des entreprises de plus de 100 employés. 100 millions d’Américains sont concernés

Face à la hausse du Covid aux Etats-Unis malgré l’administration de plus de 300 millions de doses de vaccin, Joe Biden, nouveau président des Etats-Unis, perd patience et met la pression sur les anti-vax. Désormais, il rend la vaccination obligatoire pour toute personne travaillant dans une entreprise composée de plus de 100 salariés. La mesure affecte 100 millions d’Américains.

Annoncée ce 9 septembre, la décision a été relayée par plusieurs médias du pays. Ainsi, d’après le Washington Post, pour inciter à la vaccination des 100 millions d’Américains, Joe Biden a dû signer un décret présidentiel. Dans une allocution prononcée jeudi, le nouveau président américain ne s’est pas gêné de s’en prendre aux anti-vaccins.

“Ceci est une pandémie des non-vaccinés”, a-t-il martelé. Avant d’ajouter : “cette situation est d’autant plus frustrante que nous avons les outils pour combattre le Covid-19 et une minorité distincte des Américains, soutenue par une distincte minorité d’élus, nous empêche de passer le cap”.

Biden risque tout de même faire face à une très forte résistance venant des élus locaux. En effet, peu après l’annonce de la nouvelle, plusieurs gouverneurs des Etats du Sud ont publiquement fait savoir qu’ils mettront tous les moyens à leur disposition pour s’opposer à une telle décision. Parmi eux, figure Brian P. Kemp, gouverneur de l’Etat de Géorgie.

“Les Etats du Sud se révoltent”

Dans un twitte posté sur son compte Twitter, sa position est claire et précise. “J’engagerai toute action légale pour stopper cette décision ouvertement illégale de Joe Biden”, prévient-il.

De son côté, Tate Reeves, gouverneur de Mississipi, a également promis d’engager une bataille juridique contre l’Etat fédérale. “Le Président n’a aucune autorité pour imposer la vaccination aux Américains salariés dans des entreprises privées. Le vaccin sauve des vies, mais cette décision anticonstitutionnelle est terrifiante. Nous sommes encore en Amérique et face aux tyrans, nous brandissons la Liberté”, a-t-il menacé.

Dans le même sillage que ses collègues, le gouverneur de l’Etat de Texas, Greg Abbott, a aussi menacer de recourir à des représailles. “L’obligation vaccinale imposée par Biden est une attaque faite aux entreprises privées. J’ai signé un décret visant à protéger la liberté de choix des Texans sur la vaccination. Ce décret a été ajouté à l’agenda de mission spéciale. Le Texas s’active à mettre fin à cette usurpation du pouvoir”, s’est-il agacé.