Vaccination obligatoire : Véran lance un dernier avertissement aux soignants : “faites-le rapidement”

0
576

Dans une lettre datée du 5 mars, Olivier Véran, ministre de la Santé, a exhorté les soignants à se faire vacciner rapidement

L’Etat français accélère la cadence pour faire vacciner immédiatement les soignants dans les plus brefs délais. Si ces derniers refusent, alors il n’y a aucun doute qu’Emmanuel Macron le leur rendra obligatoire, comme cela a été confirmé ces dernières heures par plusieurs médias dont Le Monde qui a révélé que l’Elysée étudie sérieusement l’hypothèse d’une vaccination obligatoire pour les personnels soignants.

En tout cas, ce vendredi 5 mars, dans une lettre adressée aux soignants, Olivier Véran ne rigole pas. Il leur demande de le faire rapidement. “Si vous n’êtes pas encore vaccinés, faites le rapidement”, pouvait-on lire. Et le ministre d’ajouter : “il en va de votre sécurité collective, et de la capacité de notre système de santé à tenir comme il l’a toujours fait, et je ne saurai assez vous en remercier”.

Pour les inciter à se faire vacciner, le ministre ira jusqu’à caresser les soignants dans le sens du poil. “Vous, professionnels de santé, êtes mobilisés sans relâche face à la plus grande pandémie de l’histoire contemporaine. Vous ne comptez ni votre temps, ni votre énergie, ni votre courage pour protéger les Français, qui le savent et vous témoignent leur reconnaissance”.

Dans sa lettre, Olivier Véran n’hésitera pas exposer le taux assez faible de vaccination chez les personnels de santé dans les EHPAD. Sur ce, il dira : “aujourd’hui, près de 40% des personnels des EHPAD et 30% des personnels des établissements de santé sont vaccinés. C’est un chiffre encourageant, mais qui ne progresse que trop peu. Cela ne suffit pas alors même que des stocks de vaccins AstraZaneca sont encore disponibles dans la plupart des établissements. Votre vaccination est un gage de protection”.

Il convient de rappeler que la lettre de Véran est le dernier avertissement lancé aux soignants avant la vaccination obligatoire qui est à l’étude à l’Elysée.