Variole du singe en France : face à l’explosion des cas, l’Etat commande 1,5 million de doses de vaccins

D’après une information du JDD (Journal Du Dimanche) relayée par plusieurs sources, le gouvernement français a commandé 1,5 millions de doses de vaccins contre la variole du singe qui gagne du terrain dans le pays

Face à la hausse des cas de varioles du singe, l’Etat français tente d’anticiper pour éviter une nouvelle gifle politique à la suite des nombreuses plaintes sur la lenteur de la vaccination contre le Monkeypox en France. Pour ce faire, l’Etat casse son tirelire afin de s’acheter des millions de doses.

C’est en tout cas l’information révélée par Le Parisien ce 15 août citant le JDD. “Selon le Journal du Dimanche, l’État a acheté 1,5 million de doses du vaccin contre la variole du singe auprès du laboratoire danois Bavarian Nordic, alors que des associations réclament une accélération de la campagne de vaccination”, renseigne la source.

Et d’ajouter : le public cible est estimé à plus de 250 000 personnes par la Haute Autorité de santé. Il correspond notamment à la population d’hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes et étant multipartenaires”. Cette annonce devrait rassurer les associations LGBT qui, ces derniers jours, ont mis la pression sur le gouvernement pour accélérer la campagne au niveau national.

En tout cas, ce 12 août, dans un communiqué publié par Sports-Lgbt.fr, la fédération n’a pas manqué de souligner l’importance du vaccin dans la lutte contre l’épidémie. “La lutte contre la diffusion de la variole du singe repose sur une stratégie de prévention diversifiée qui comprend la réduction des risques de contracter et de transmettre le virus, et la vaccination. Contre les maladies infectieuses, la vaccination a toujours été le socle de réponses durables. Il est donc nécessaire que le vaccin contre la variole humaine, efficace contre cette variole d’origine animale, soit largement disponible”, martèle le communiqué.

La fédération exige du gouvernement qu’il vaccine toutes les personnes cibles avant le 23 septembre. “Pour garder le contrôle sur l’épidémie, puis la faire chuter, il faut que toutes les personnes cibles soient vaccinées pour la fin de l’été le 23 septembre, soit dans les six prochaines semaines. Si l’on prend en compte seulement le chiffre de 250 000 personnes éligibles, dont 30 000 sont déjà vaccinées, cela représente 220 000 personnes. Il faut donc vacciner au moins 37 000 personnes par semaine. Aujourd’hui, en France, ce sont environ 15 000 personnes par semaine qui sont vaccinées, nous sommes très loin du compte. Surtout, ce chiffre prend en compte les seuls HSH, qui ne constituent pas l’unique groupe éligible”, prévient Sports-Lgbt.

Pour rappel, les cas de variole du singe continue de grimper en France où plus de 2 600 infections ont été notées, d’après les médias. Pendant l’épidémie accélère dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis d’Amérique où plus de 10 000 personnes ont été testées positives.