Variole du singe et Vaccination massive : l’Allemagne commande 40 000 doses et la Grande-Bretagne 20 000 doses

Face à la progression de la variole du singe en Occident, plusieurs pays européens ont commencé à commander des doses de vaccins afin d’immuniser leur population. Ainsi, une semaine seulement après l’apparition des premiers cas, l’Allemagne a commandé 40 000 doses, la Grande-Bretagne 20 000 doses, la Belgique 1 250 doses et l’Espagne, qui n’a pas voulu dévoiler le nombre de doses acheté, exige un achat groupé au sein de l’UE (Union Européenne”

Moins d’une semaine seulement après l’apparition des premiers cas en Occident, l’Europe se prépare à faire face à la variole du singe qui commence à gagner du terrain sur tout le continent. Pour ce faire, la stratégie reste la même : vacciner massivement la population afin de limiter, voire neutraliser les risques de contagion.

Et les commandes de vaccins repartent à la hausse. En effet, plusieurs sources ont révélé ces derniers jours que le gouvernement allemand a commandé 40 000 doses pour immuniser sa population. Ainsi, d’après l’agence de presse Reuters qui donne l’info, Berlin a commandé ses vaccins auprès du géant pharmaceutique Bavarian Nordic dont le siège se trouve au Danemark.

A l’instar des Etats-Unis, l’Allemagne compte également immuniser les cas contacts. Mais, ce pays n’est pas le seul sur le continent à commander autant de doses. La Grande-Bretagne aussi. En effet, d’après plusieurs médias anglais dont Metro.co.uk, le gouvernement britannique confirme avoir acheté 20 000 doses de vaccins contre la variole du singe.

L’information a été confirmée ce 26 mai par la Haute Autorité de Santé britannique dans un twitte posté sur son compte officiel et dans lequel on pouvait lire : “la Grande-Bretagne s’est procuré quelque 20 000 doses d’un vaccin sûr contre la variole (appelé Imvanex et fabriqué par Bavarian Nordic) dans le cadre d’une réponse rapide contre les cas de variole du singe”.

Et ce n’est pas tout. Car, ces dernières heures, Lecourrier-du-soir.com a appris du média belge Rtbf.be que la Belgique a commandé 1 250 doses pour vacciner quelque 625 personnes. Le Danemark, qui a enregistré un premier cas il y a quatre jours, a également obtenu 200 doses en provenance de la Hollande.

En Espagne, pays où sont apparus les premiers cas, le gouvernement dit avoir commandé des milliers de doses. En tout cas, d’après les informations fournies par le média espagnol DarioPharma.com, la ministre espagnole de la Santé, Carolina Darias, a fait savoir, ce mercredi, en marge d’une conférence de presse, que Madrid coopérera avec l’Union Européenne pour un achat groupé de vaccins.

Il convient de rappeler que le premier pays à avoir commandé des vaccins a été les Etats-Unis. Il a été rapporté dans la presse, ce 20 mai, que Washington, qui venait d’enregistrer son premier cas, avait commandé 13 millions de doses de vaccins contre la variole du singe pour un montant de 119 millions de dollars. L’information avait été confirmée par le laboratoire Bavarian Nordic avec qui le gouvernement américain a passé un contrat.

Si en France le nouveau gouvernement ne veut pas créer la polémique et reste discret sur la vaccination contre la variole du singe, la HAS (Haute Autorité de Santé) a, quant à elle, dans un avis rendu public ces derniers jours, appelé à vacciner les soignants et les cas contacts afin de limiter la propagation.