Variole du singe : la sentence est tombée : l’OMS demande aux homos de réduire leurs relations sexuelles

Face à l’explosion des cas de varioles du singe dans le monde, l’Organisation Mondiale de la Santé appelle à la vigilance. Alors que jusqu’ici personne n’osait s’en prendre aux hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, c’est désormais chose faite. Car, dans un discours tenu lors d’une rencontre et relayée par la presse, Tedros Adhanam, directeur général de l’OMS, appelle ces derniers à réduire leurs relations sexuelles.

“C’est une épidémie qui peut être arrêté si les pays, les communautés et les individus s’informent, prennent au sérieux le risque et les mesures qui s’imposent pour stopper la transmission et protéger les groupes vulnérables. La meilleure façon d’y arriver est de réduire le risque d’exposition, cela veut dire faire des choix sûrs pour vous-mêmes et les autres”, a-t-il déclaré, d’après la chaîne CNN.

Et d’ajouter : “pour les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, il faudra, pour le moment, réduire le nombre de vos partenaires, renoncer à vos relations sexuelles avec vos nouveaux partenaires et échanger des informations avec vos nouveaux partenaires afin de faciliter le traçage, si besoin est”.

Il faut souligner que cette injonction de l’OMS intervient au moment où le nombre de cas de varioles du singe atteint les 18 000 dans le monde.