Zemmour démasqué : une enquête révèle que sa campagne est gérée par des puissants banquiers de Rothschild

Eric Zemmour jouirait d’un fort soutien de banquiers de Rothschild qui gèrent les financements de sa campagne présidentielle, comme le révèle une enquête de Radio France, relayée par France Info

Ce n’est pas une accusation, mais plutôt la révélation d’une enquête de Radio France (relayée par France Info) qui a été largement reprise ce vendredi dans la presse française. En effet, derrière l’hypermédiatisation à outrance d’Eric Zemmour, idéologue de droite, se cachent des hommes très fortunés prêts à tout pour que l’ex chroniqueur de CNews accède au pouvoir.

Mais, qui sont ces hommes, totalement à l’écart du monde médiatique et qui œuvrent dans l’ombre pour Zemmour? L’enquête de France Info a permis de lever le voile sur cette affaire. Ainsi, selon la cellule d’investigation de Radio France, il y a Julien Madar. On en sait un peu plus sur son profil.

“C’est ce dernier (Julien Madat) qui a mis la boîte aux lettres à disposition de l’équipe d’Éric Zemmour. Âgé de 32 ans, il est le directeur général de Checkmyguest. Ancien banquier d’affaire chez Rothschild, où il s’était spécialisé dans la fusion-acquisition pendant son année de césure, il a d’abord étudié à l’université de Columbia, à New York. Après cela, il a créé une association d’investisseurs (club deal) avec un ami, également banquier chez Rothschild, avant de rejoindre Checkmyguest, une jeune pousse qu’il avait aidée il y a quelques années en levant 7 millions d’euros de fonds”, nous apprend France Info.

Parlant de l’adresse postale de l’association “Les Amis d’Eric Zemmour” domiciliée dans un logement parisien lui appartenant, Madar dira : “je connais bien un très proche d’Éric Zemmour. Il est venu me voir en avril dernier, avant le dépôt en préfecture de l’association Les Amis d’Éric Zemmour, et il m’a demandé si je pouvais lui fournir une boîte aux lettres pour recevoir les chèques. Comme je suis propriétaire de ce logement et que c’est ma société qui en assure la gestion, je savais que cette boîte aux lettres ne servait jamais, puisque les touristes qui louent l’appartement n’en ont aucune utilité et n’ont, de toute façon, pas la clé”.

“Rassurez-vous, il y a de l’argent”

Julien Madar n’est pas le seul soutien de taille que compte Eric Zemmour. Dans l’enquête, un autre nom, jusqu’ici connu de personne, a surgi. Il s’agit Paul-Marie Coûteaux, ami de longue date du polémiste français et qui, se prononçant sur la campagne de l’ex chroniqueur de CNews, dira ceci : “je ne rentrerai pas dans les détails, mais rassurez-vous, il y a de l’argent !”

Mais, le poids lourd de la campagne de Zemmour a été identifiée par les enquêteurs. Il s’agit de Jonathan Nadler, banquier d’affaires qui a déjà travaillé pour la banque Rothschild avant de déposer ses valises chez JP Morgan. Sur ce, France Info confirme : “Julien Madar ne dément pas : ‘Jonathan Nadler gère la cellule économique. Je discute avec lui'”.

En tout cas, ce vendredi, à la suite de la publication de l’enquête, les réactions sur les réseaux sociaux ont été légion. Beaucoup se sont en effet moqués d’Eric Zemmour en se disant surpris qu’un candidat antisystème tisse des liens aussi étroits avec le monde de la finance.