Ambassadeur du Sénégal à l’ONU traîné en justice pour escroquerie : voici toutes les preuves du scandale

0
267

Lecourrier-du-soir.com a révélé ce 24 juillet 2020 qu’une plainte avait été déposée dans un Tribunal de New York contre l’Etat sénégalais et son ambassadeur auprès de l’ONU, Fodé Seck, qui a quitté son poste depuis quelques années. La plainte a été déposée par un certain Pape M. Diédhiou, architecte basé aux Etats-Unis, qui réclame à l’Etat du Sénégal la somme de 1 million de dollars pour dommages et intérêts.

Après avoir pris connaissance des faits, notre rédaction est immédiatement entrée en contact avec le média américain d’investigation InnerCityPress qui avait révélé le scandale. Cheikh DIENG, rédacteur en chef et fondateur du site d’information www.lecourrier-du-soir.com, a pu joindre Matthew R. Lee, patron d’InnerCityPress qui nous a transmis des informations qui, éventuellement, pourraient permettre de lever le doute sur cette affaire relayée par plusieurs médias locaux.

En effet, dans le document officiel du Tribunal de New York dont Lecourrier-du-soir.com est en possession, il est confirmé que Pape M. Diédhiou est bien le plaignant. Le document explique que M. Diédhiou a effectué, pendant plusieurs années, des travaux pour le compte de l’accusé (ici l’Etat du Sénégal et Teranga LLC). “L’accusé a, à maintes reprises, eu recours aux services du plaignant lui promettant, plusieurs fois, de le payer mais n’a pas tenu parole”, précise le document du Tribunal.

Dans le document, on apprend que l’Etat sénégalais a eu recours aux services du plaignant qui s’est occupé intégralement de la gestion d’un immeuble près des Nations-Unies. L’appartement en question se trouve à Manhattan, en plein cœur de New York. D’après le document du Tribunal américain, l’affaire date de 2007, date à laquelle Diédhiou a été contacté par Paul Badji, ex ambassadeur du Sénégal aux Etats-Unis et Pierre Goudiaby Atépa qui se trouve être son oncle. Diédhiou avait pour mission de trouver un terrain pour construire cet immeuble à New York et l’Etat sénégalais était bien informé de cette mission. L’architecte a même reçu un document signé par Badji et daté du 10 novembre 2007.

Le terrain a finalement été trouvé à l’adresse suivante : 227-235 E. 44th Street, New York, New York, 10017. Vers 2008, le Sénégal crée Téranga, un consortium dont le but principal était d’acheter le terrain et de l’enrichir. “L’Etat sénégalais est le seul membre de Téranga”, précise le document. Et Diédhiou en était le seul promoteur et le reste jusqu’aujourd’hui. Le terrain sera acheté en novembre 2009 pour un montant de 24 375 000 dollars.

Le document spécifie que Diédhiou a rendu de nombreux services (en lien avec l’immeuble) à des personnalités politiques de premier plan décrites comme des agents. Parmi eux figurent Abdoulaye Wade (ancien président du Sénégal) et sa femme Viviane Wade mais aussi Samuel Sarr, ex ministre de l’Energie, Birama Mangara, ministre du Budget, Aliou Badara Cissé, ministre des Affaires étrangères et des conseillers spéciaux auprès du président que sont : Pape Sène, Badji et Goudiaby (susnommés).

Parmi les services rendus par Diédhiou figurent entre autres : le paiement d’impôts (pour l’immeuble), le paiement de tous les dommages liés à la construction de l’immeuble, assistance, design…Toutes les transactions, note le document, ont eu lieu en tête-à-tête entre Diédhiou et les agents ayant sollicité ses services. Les rencontres ont eu lieu à Paris et à New York.

Selon le document, tout s’est déroulé entre 2008 et 2014. Et l’Etat sénégalais a toujours promis à Diédhiou que ses services seront rémunérés. Pape M. Diédhiou, d’après le document, a dépensé de sa propre poche 128 650 dollars entre 2008 et 2014.

En décembre 2014, l’architecte rencontre Pape Sène, conseiller spécial de Macky Sall qui lui confirme que tous ses services seront rémunérés. Mais, pour que le paiement puisse se faire, Diédhiou est alors sommé de présenter une facture. Ce qui fut fait car en mai 2016, Diédhiou transmet une facture à Fodé Seck (qui a remplacé Paul Badji au poste d’ambassadeur du Sénégal à l’ONU). Dans la facture figure le montant suivant : 2 438 650 dollars. Cette somme concerne toutes les dépenses effectuées par Diédhiou et qu’il a lui-même payées de sa propre poche.

Et c’est là que le conflit a commencé. En effet, l’Etat sénégalais refuse catégoriquement de payer l’architecte. Dans une lettre datée du 10 août 2016, Fodé Seck dégage toutes ses responsabilités et redirige Diédhiou vers Goudiaby pour être payé. Mais, l’architecte ne pouvait, en aucun cas, demander à être payé par Goudiaby qui, dans cette affaire, n’a jamais été son employeur. C’est l’Etat sénégalais qui avait la responsabilité de payer l’architecte pour services rendus. Et depuis août 2016, Diédhiou attend un paiement qui n’est jamais arrivé.

Dans le document, des informations ont été fournies sur le plaignant. Pape M. Diédhiou est né au Sénégal et y a grandi. Il a déposé ses valises aux Etats-Unis en 1989 de manière légale et est détenteur de la nationalité américaine. Il est diplômé en architecture de la prestigieuse école américaine City College of New York.

Rappelons que Lecourrier-du-soir.com avait déjà révélé l’achat de cet immeuble dans un article que vous pouvez lire ici : Achat Immeuble New York

Pour l’instant, c’est tout ce que nous avons comme informations. Lecourrier-du-soir.com suit de près cette affaire et promet de vous fournir davantage d’éléments lorsque d’autres preuves auront été mises à notre disposition.

Si vous souhaitez obtenir les preuves originales en PDF, écrivez-nous par mail : cheikhdieng05@gmail.com