ASKODEX : l’association sénégalaise qui veut construire une salle de classe à Kolda

0
258

Boubacar Biro Bâ, jeune sénégalais vivant en France, s’est prononcé sur l’ASKODEX, une très belle initiative lancée par un groupe de jeunes sénégalais qui œuvrent pour le développement de leur pays.

Interview

On entend parler de vous sans tellement savoir qui vous êtes. Vous pouvez nous parlez de vous ?

Je m’appelle Boubacar Biro Ba, je suis un citoyen engagé dans le milieu associatif. J’ai fait des études de droit à l’université Toulouse Capitole. Je suis responsable de site pour une entreprise spécialisée dans le recrutement et chargé d’enseignement à l’université de Toulouse.

Votre parcours ?

J’ai quitté le Sénégal en 2010, pour poursuivre mes études en France avec une bourse du ministère de la formation professionnelle obtenu après une sélection nationale.
J’ai fait des études agronomiques avant de m’inscrire à l’université de Toulouse Capitole où j’ai obtenu un master 2 en droit et management social de l’entreprise.
J’ai travail comme chargé de mission RH dans une entreprise familiale avant de prendre la responsabilité d’une agence de recrutement.

Pouvez-vous nous parler de l’ASKODEX ?

L’ ASKODEX est une belle initiative citoyenne ou des idées émergent, des actions se réalisent et des retrouvailles inédites se font (notamment des personnes qui se sont perdues de vu depuis très longtemps). Nous nous sommes retrouvés en 2016 à Paris entre jeunes sénégalais de la diaspora pour construire l’association. Notre sacerdoce, c’est améliorer le quotidien de nos sœurs, frères parents restés au Sénégal. Nous concentrons nos efforts sur Kolda mais tout le Sénégal est concerné par nos actions.

Comment vous est venue l’idée de construire une salle de classe ?

En vacance au Sénégal en février 2019, Ma petite sœur Mariam, 5 ans me sollicitait chaque matin pour l’accompagner à son école maternelle. Trop occupé à voir les amis, régler des affaires administratives, profiter de mon séjour qui ne dure que trois semaines, je reportai à chaque sollicitation de Mariam.

Un matin, je décide finalement de l’accompagner à son école. Sur le chemin, on discutait de tout et de rien jusque devant l’école. A ma grande surprise, j’ai constaté que les deux salles de classe étaient en bambou! des abris provisoires!, qui ne résisteraient pas à une pluie forte ou à un coup de vent.

j’ai dit à ma sœur, sans réfléchir, mais c’est ici l’école! Oui mon frère c’est ici avec un grand sourire! elle était toute contente et fière de se faire accompagner par son frère.
J’ai été très ému! Je n’ai fait aucune promesse à ses enfants, ni à leur maîtresse, mais je me suis fait une promesse! C’est celle de mobiliser mes amis, des bonnes volontés, pour construire une salle de classe digne de ce nom pour la bonne éducation de ces enfants.
Au 21ième siècle, d’aucun ne peux rester inactif face à l’inégalité des chances dans le monde, l’injustice sociale selon le lieu de naissance. Alors, je donnerai mon possible avec l’ASKODEX pour réaliser cette salle de classe.

Vous allez vous y prendre comment pour mobiliser autour de cette action citoyenne ?

Nous avons des entreprises d’envergures tel que AXA, PROMAN, la chambre des métiers de Kolda et d’autres structures partenaires qui nous accompagnent dans ce projet.
Les koldois de l’extérieur sont très investis dans ce projet pour sa réalisation. Nous avons des membres qui viennent du Maroc et de toutes la  France pour participer à la réussite de l’événement.

Vos projets associatifs au Sénégal ?

Nous avons la volonté déjà de réaliser cette classe. Nous allons continuer à solliciter les bailleurs avec des projets solides pour construire des écoles, des centres de santé, des châteaux d’eaux dans toute la région. Pour cela nous sollicitons nos membres, sympathisants, les bénévoles, nos partenaires, les autorités politiques du Sénégal pour nous accompagner dans la réalisation de ces ambitions qui s’inscrivent dans la durée.

Votre mot de la fin à nos lecteurs ?

Le Sénégal est un grand pays. Kolda est une de ses régions les plus pauvres. Ensemble par l’union des forces, nous avons la volonté d’améliorer le quotidien des koldois et d’offrir une opportunité à toutes les femmes et jeunes à travers l’émancipation de tout un chacun. J’appelle les fils de la région de Kolda et tous les sénégalais à se mobiliser autour d’actions concrètes pour construire notre pays.