Assassinat de Soleimani : Israël a transmis le numéro du Général iranien à la CIA 06 heures avant sa mort

14 mois après l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, on en sait un peu plus sur les circonstances de sa mort. De source sûre, peu avant son assassinat, son téléphone portable a été transmis au service de renseignement américain

Un an après l’assassinat du général iranien Soleimani survenu en janvier 2020, on en sait un peu plus sur l’opération top secret qui avait suscité un tollé international. Ainsi, ce 9 mai, plusieurs sources dont le média américain Fox News ont apporté de nouveaux éléments sur un assassinat commandité par les services de renseignement américain avec l’aide d’Israël.

En effet, d’après cette source, les services de renseignement de l’Etat d’Israël ont transmis le numéro de téléphone du général iranien à leurs collègues américains peu avant l’assassinat du général. “Dans les 6 heures ayant précédé l’atterrissage du vol de Soleimani en provenance de Damas, le général iranien a changé de téléphone trois fois”, révèle une source officielle de l’armée américaine.

Mais, une telle stratégie ne le sauvera pas de la mort. Car, depuis Tel Aviv, les forces spéciales américaines étaient en contact avec le renseignement israélien pour traquer les données téléphoniques de Soleimani. Et ce sont les services de renseignement israéliens qui avaient accès à son dernier numéro qui l’ont transféré aux Etats-Unis. A partir de là, la CIA a pu suivre le vol du général iranien jusqu’à son arrivée à Bagdad, en Irak, où il a été tué.

“Seul Netanyahou était au courant”

Cette information ne fait que confirmer celle révélée en janvier 2020 par plusieurs médias américains sur l’implication de la CIA dans la mort de Qassen Soleimani. En effet, d’après le média israélien Israel National News, la CIA savait exactement à quelle heure l’avion qui transportait Soleimani devait décoller à destination de l’Irak. Le même média israélien affirme que les services de renseignement israéliens ont confirmé cette information aux américains le soir de l’assassinat du général.

Toujours selon la même source, le seul dirigeant du monde qui était informé de ce qui allait se passer était Benjamin Netanyahou, actuel premier ministre israélien qui s’est entretenu avec Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain (sous Trump), quelques heures avant l’attaque. Et ce n’est pas tout. De source proche, le jour où les Etats-Unis ont assassiné Soleimani, l’armée américaine avait mené une opération secrète contre une base militaire iranienne au Yémen.

Pour en savoir plus, Lecourrier-du-soir vous invite à cliquer sur ce lien : Soleimani