Couvre-feu en France : les amendes ont rapporté à l’Etat plus de 28 millions d’euros en trois semaines

0
602

Les amendes pour non-respect du couvre-feu ont rapporté à l’Etat français 28 895 000 en seulement trois semaines

L’Etat français est-il le plus grand gagnant de l’instauration du couvre-feu dans sa lutte contre le Covid-19? Ce serait certes insultant de parler de gagnants et de perdants en pleine crise sanitaire. Par contre, ce qui est certain, c’est que les amendes infligées aux citoyens pourraient éventuellement participer à renflouer les caisses de l’Etat.

En effet, le 18 janvier, Lecourrier-du-soir.com avait évalué à 796 500 euros la rondelette somme récoltée par l’Etat 24 heures seulement après la mise en place du couvre-feu entré en vigueur le 16 janvier à 18 heures. A cette date, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait fait état de 40 000 contrôles lors desquels 5 900 verbalisations ont été menées.

Trois semaines plus tard, le chiffre atteint un record. En effet, d’après le ministère de l’Intérieur, les amendes infligées aux citoyens ayant enfreint les règles du couvre-feu ont connu une hausse spectaculaire atteignant les 177 000 sur un nombre de contrôles estimé à 1,9 million. Sachant que le montant de l’amende est fixé à 135 euros, on peut confirmer, sans risque de nous tromper, que l’Etat a récolté 28 895 000 euros en trois semaines de couvre-feu. Un chiffre qui ne laissera pas de nombreux Français indifférents.

Il convient de rappeler que le couvre-feu entré en vigueur le 16 janvier a été mis en place par le gouvernement Castex pour freiner la hausse exponentielle des contaminations. Pour le moment, son efficacité reste à prouver et l’Etat n’exclut pas, s’il le faut, un reconfinement.