Libye : 150 avions des Emirats Arabes Unis ont fourni des armes à Haftar, violant totalement l’embargo de l’ONU

0
163

Les Emirats Arabes Unis ont fourni des armes à Khalifa Haftar, seigneur de guerre libyen soutenu par les Etats-Unis, la France et les pays du Golfe (mais pas par l’ONU), d’après le Wall Street Journal. Les armes ont été transportées à bord d’avions militaires et les livraisons, qui ont violé l’embargo de l’ONU sur les armes en Libye, ont eu lieu entre janvier et avril 2020

Il n’y a désormais plus de doute que les Emirats Arabes Unis arment le général Haftar, seigneur de guerre qui n’a jamais obtenu la reconnaissance des Nations-Unies dans sa lutte pour conquérir le pouvoir en Libye. Une enquête menée par le Wall Street Journal et citée par le média Middle East Eye confirme que l’ex général de l’armée libyenne et chouchou des Occidentaux a bien reçu des armes.

En effet, d’après Middle East Eye, 150 avions militaires ont livré des armes à Khalifa Haftar entre janvier et avril 2020. D’après le Wall Street Journal, ces armes ont été livrées à l’ex général libyen au moment où ses forces sur le terrain faisaient face à une série de déroutes. Les armes reçues ont immédiatement fait la différence car ayant permis à Haftar de reprendre le contrôle de territoires perdus.

“L’embargo de l’ONU sur les armes a été violé”

S’adressant au Wall Street Journal, une source proche de l’Organisation des Nations-Unies confie : “depuis l’engagement de la Turquie en 2019 d’intervenir en Libye et l’intervention des Emirats Arabes Unis en 2020, le transfert d’armes de la part de ces deux Etats s’est intensifié”.

Le scandale dans cette histoire de transfert d’armes des Emirats Arabes Unis au général Haftar est qu’il s’est fait en violation totale de l’embargo de l’ONU sur les armes acheminées dans ce pays. Pourtant, en aucun moment, l’Organisation des Nations-Unies ne l’a dénoncé.

“Haftar soutenu par le Monde Arabes et Israël?”

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que les Emirats sont accusés de fournir des armes à Khalifa Haftar. En effet, en avril dernier, le média libyen Libyan Observer révélait que les pays du Golfe avait doté l’ex général de l’armée libyenne d’un système de défense aérien fabriqué par Israël.

Sur ce deal passé inaperçu dans les médias occidentaux, Libyan Observer disait : « les Emirats Arabes Unis ont signé un contrat avec Israël pour fournir à Haftar un système de défense aérien fabriqué par une entreprise israélienne. Le système a été transféré à l’Egypte afin que ce pays l’envoie aux rebelles pro-Haftar ». La même information avait été révélée par le média arabe AlMasdar News.