Scandale en France : plus de 220 000 électeurs ont été radiés des listes électorales au 1er Tour de la présidentielle

D’après le média Le Parisien qui cite l’Insee (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), 226 962 électeurs ont été radiés des listes électorales lors du 1er Tour de la présidentielle française qui a eu lieu ce 10 avril 2022

Le chiffre concernant le nombre de radiés finalement dévoilé par la presse. Ce 11 avril, dans un article paru sur le site de notre média, notre rédaction, en se basant sur des sources locales fiables, faisait état de quelques milliers de radiation lors du 1er Tour de la présidentielle française.

Une semaine plus tard, c’est Le Parisien qui nous en dit un peu plus. En effet, d’après ce média français qui cite l’Insee, 226 962 ont été radiés des listes électorales lors du 1er Tour. “Plus de 200 000 électeurs ont découvert lors du premier tour qu’ils ne pourraient pas voter. Une conséquence de l’automatisation de la mise à jour des listes électorales mais aussi des bugs des logiciels permettant leur fonctionnement”, renseigne la source.

Pour couper court aux rumeurs sur une radiation voulue par le système, l’Insee se lave de tout soupçon, comme l’explique Le Parisien. “Du côté de l’Insee, on se défend d’une quelconque volonté de radier à tout-va.”, indique la source. Dans l’article du Parisien, la responsabilité du logiciel Ciril est pointé du doigt. Mais, jusqu’ici, difficile de confirmer ou d’infirmer qu’il a été responsable de ce couac.

“Plus de 10 000 votes annulés par le Conseil Constitutionnel”

Cette révélation faite ce 17 avril par Le Parisien tombe deux jours après celle faite par plusieurs médias français qui nous ont appris ce 14 avril que plus de 10 000 votes ont annulés par le Conseil Constitutionnel au 1er Tour pour irrégularités. C’est du moins l’information qui nous est parvenue ce 14 avril de plusieurs sources fiables.

D’après le média Ouest France, il s’agit en tout de 10 216 votes qui ont été annulés. “Le Conseil constitutionnel a publié, mercredi 13 avril 2022, les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle. Ils diffèrent légèrement des estimations, et cela notamment parce que 10 216 suffrages ont été annulés, à cause d’irrégularités identifiées, parfois cocasses”, révèle la source.

Les motifs ayant conduit le Conseil Constitutionnel à invalider les votes peuvent parfois prêter à rire. En effet, d’après plusieurs sources consultées par notre média, dans certains cas, les assesseurs étaient absents, comme ce fut le cas à Mayotte. Dans d’autres, les urnes n’ont pas été verrouillées ou les électeurs ont voté dans la maison du maire.