Canada : terrorisé par le mouvement anti-vax “Convoi de la Liberté”, la ville d’Ottawa décrète l’Etat d’urgence

Face à une arrivée massive des manifestants du mouvement anti-vax “Convoi de la Liberté”, le maire d’Ottawa, débordé, décrète l’état d’urgence dans sa ville afin de faire face à la situation

Le “Convoi de la Liberté” commence à donner du fil à retordre aux autorités politiques canadiennes. Après avoir vu le jour il y a seulement quelques semaines, le mouvement “Freedom Convoy” est incontestablement devenu le plus grand opposant aux mesures sanitaires prises par les gouvernements dans le cadre de la gestion de la pandémie.

Si en Europe, un tel mouvement peine encore à rassembler, ce n’est pas le cas en Amérique du Nord où sa présence terrorise les autorités politiques. En tout cas, à Ottawa, au Canada, ne pouvant plus supporter la présence massive des manifestants dans sa ville, le maire a décidé de déclarer l’Etat d’urgence en vue de neutraliser le mouvement.

C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 7 février de plusieurs sources fiables. En effet, à en croire le média canadien The Global Mail, le maire d’Ottawa, Jim Watson, a justifié cette décision par “le danger et la menace” que représente le mouvement pour les résidents de la ville.

“Le maire dénonce le danger et la menace du mouvement”

Ainsi, dans un communiqué publié sur le site officiel de la mairie d’Ottawa et consulté par notre rédaction, on pouvait lire : “le maire Jim Watson a aujourd’hui décrété l’état d’urgence pour la ville d’Ottawa en raison des manifestations en cours. Décréter l’état d’urgence, c’est reconnaître le sérieux danger ainsi que la menace à la sécurité et à l’ordre public que posent ces manifestations et la nécessité de soutenir la justice et le gouvernement”.

Sur les réseaux sociaux, la décision de décréter n’a pas manqué de susciter de vives critiques.