Coronavirus : le gros dérapage du Monsieur Covid sénégalais : “les anti-vaccins sont des criminels”

Le professeur Moussa Seydi, que certains considèrent comme le Monsieur Covid du Sénégal, qualifie les anti-vaccins de “criminels”

Les personnes dont le seul tort réside dans leur refus de se faire vacciner sont-elles en passe de devenir des parias dans leur propre pays? Telle est la question qui se pose à la suite des nombreuses décisions prises par plusieurs gouvernements dans la lutte contre le Coronavirus.

En effet, si en France, le Pass Sanitaire, très décrié, provoque, depuis juillet, des violentes manifestations un peu partout dans le pays, aux Etats-Unis, où les entreprises ont été autorisées à rendre la vaccination obligatoire, les salariés non vaccinés vivent l’enfer. Et en Afrique, les anti-vax ne sont plus à l’abri. Ils sont désormais traités de “criminels”.

C’est du moins l’avis de Moussa Seydi, éminent professeur sénégalais dont le protocole, s’appuyant en grande partie sur le traitement du Covid par la prescription de la chloroquine, a fait ses preuves. Le professeur qui a récemment reçu le Cauris d’Or du meilleur scientifique a-t-il subi des pressions pour tenir de tels propos? Telle est la question que l’on se pose.

“Les anti-vaccins sont des criminels”

En tout cas, ce 7 septembre, lors d’un point de presse au ministère de la Santé, son opinion, largement relayée par la presse locale concernant les personnes non vaccinées, n’a laissé aucun média indifférent. “Cette pandémie est devenue celle des non vaccinés. Les anti-vaccins sont des criminels”, a-t-il déploré, d’après le média Senego.

Il convient de préciser que les propos du scientifique sénégalais sont tenus au moment où le pays craint une nouvelle vague. En effet, ce 7 septembre, le pays compte 1 812 décès us au Covid et le nombre de personnes vaccinées est estimée à  1 179  100 sur une population de plus de 16 millions d’habitants.