Coronavirus : les services de renseignement israéliens désormais autorisés à espionner les portables

0
159

Pour une lutte plus efficace contre le Coronavirus, le gouvernement israélien donne son feu vert à l’agence de renseignement Shit Bin qui peut désormais espionner les téléphones des citoyens qui refuserait de se mettre en quarantaine. Une mesure qui rappelle le Patriot Act mis en place par George Bush après les attentats du 11 septembre de 2001 pour espionner les citoyens américains

Pour éliminer le Coronavirus, les services de renseignement israéliens ne lésinent pas sur les moyens. Pour eux, le confinement, la mise en quarantaine et la fermeture des frontières ne suffisent pas. Désormais, ils veulent aller plus loin, en surveillant les téléphones portables des citoyens. C’est du moins la proposition du Shin Bet.

Elle a été approuvée par le gouvernement israélien. Il reste désormais que cette mesure soit approuvée par la Knesset (Parlement israélien). En quoi consistera cette surveillance ? D’après le Jérusalem Post, les services de renseignement vont utiliser des moyens technologiques pour localiser et, si besoin, arrêter des citoyens israéliens qui refuseraient de se mettre en quarantaine.

« Le gouvernement israélien approuve »                                                                    

D’après le média israélien, la surveillance se focalisera principalement sur les personnes manifestant des signes d’infection au Covid-19. Ainsi, les services de renseignement israéliens pourraient avoir accès à leurs téléphones portables personnels afin de connaître les lieux qu’elles ont fréquentés et les personnes qu’elles auraient infectées.

Si la méthode commence à faire grincer des dents, du côté du gouvernement israélien, on n’y voit aucun inconvénient. La situation actuelle exige, selon des proches de Netanyahou, des mesures exceptionnelles pour limiter la propagation de la pandémie. C’est du moins l’avis de Betzabel Smotrich, ministre des Transports. « Nous, au sein du gouvernement, au bout de plusieurs heures de discussions, avons approuvé ce mécanisme qui consiste à bloquer la propagation du Coronavirus via des outils électroniques », a-t-il fait savoir.

Selon Times of Israel, le Shin Bet se focalisera sur des données précises (collectées sur les portables des citoyens) et s’assurera que des autorités précises du gouvernement y auront accès. Si approuvée par le parlement israélien, cette méthode des services de renseignement pourraient entrées en vigueur très prochainement pour une durée de 30 jours.