Coronavirus : terrorisé par Raoult, l’institut du mari de Buzyn veut dépister 800 patients cette semaine

0
1053

L’Inserm, l’institut où Yves Lévy, mari d’Agnès Buzyn, avait été nommé directeur de 2014 à 2018, vient d’annoncer le lancement d’un essai clinique en France qui va démarrer cette semaine. Cette annonce intervient au lendemain du dépistage très médiatisé de Didier Raoult à Marseille

Le Professeur Raoult semble avoir flanqué la trouille à l’Inserm, l’institut où travaillait Yves Lévy, mari d’Agnès Buzyn, ex ministre de la santé d’Emmanuel Macron. En effet, au lendemain d’une consultation qui a été un succès indéniable organisée par le professeur Didier Raoult à Marseille et qui a suscité un intérêt tout particulier des médias, l’institut Inserm contre-attaque et annonce le début d’un essai clinique.

Sur le site officiel de l’Inserm, on pouvait lire : « un essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux contre le Covid-19 vient de démarrer. Coordonné par l’Inserm dans le cadre du consortium REACTing, cet essai inclura au moins 800 patients français atteints de formes sévères du Covid-19 ».

Sur son site, l’institut explique que l’essai se fera suivant 5 modalités :

  • Soins standards
  • Soins standards plus remdesivir
  • Soins standards plus lopinavir et ritonavir
  • Soins standards plus lopinavir, ritonavir et interféron beta
  • Soins standards plus hydroxy-chloroquine

« Un essai financé par le MESRI et le MSS »

Concernant cet essai clinique, l’Inserm explique que c’est un projet européen qui démarrera cette semaine en France, mais les villes n’ont pas été précisées. Une partie du projet, selon Inserm, est financé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et de la Santé et des Solidarités (MSS).

L’Inserm a-t-il voulu accélérer la cadence de peur de perdre le juteux marché du Covid-19 qui est en train aujourd’hui de tomber entre les mains d’un médecin provincial basé à Marseille ? Dans cette course contre la montre pour le traitement du Coronavirus Covid-19, le Pr. Raoult semble avoir devancé ses concurrents. Son dépistage organisé ce lundi a été un coup dur que le Big Pharma en France ne lui pardonnera jamais.