Coup de théâtre en Israël : une loi interdit aux Palestiniens mariés à des Israéliennes d’obtenir la nationalité

Le Parlement israélien a approuvé jeudi dernier une loi qui interdit aux Palestiniens mariés à des citoyens israéliens d’obtenir la nationalité israélienne

Une loi qui risque de provoquer une vive polémique dans les jours à venir. En tout cas, ces dernières heures, plusieurs médias du Golfe ont fait savoir que l’Etat d’Israël a passé une loi au niveau de la Knesset (Parlement israélien) qui interdit de nationalité les palestiniens de la Cisjordanie ou de la Bande de Gaza qui se marieront avec des citoyens israéliens.

C’est du moins ce que nous a appris Al-Jazeera. En effet, d’après cette source, la loi a été votée ce jeudi. Lecourrier-du-soir.com a obtenu la confirmation de cette information auprès du média israélien I24.com. Ainsi, à en croire ce média, 45 députés israéliens ont voté en faveur de la loi contre 15 qui l’ont rejetée.

Toujours selon la même source, les députés favorables à cette loi estiment que c’est nécessaire afin d’empêcher que des militants palestiniens utilisent le mariage comme prétexte pour entrer en Israël. D’ailleurs, s’adressant à son auditoire, la ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked, parle d’une “loi sioniste” destinée à garantir la sécurité de l’Etat d’Israël.

Cette loi, passée dans la plus grande discrétion et au moment où la crise en Ukraine attire l’attention des médias du monde entier, provoque une vive indignation de la part des défenseurs de la cause palestinienne. Parmi eux, figure : Hana Ashrawi. Sur son compte twitter officiel, elle dénonce ouvertement le racisme de l’Etat d’Israël.

Pour d’autres, c’est tout simplement de l’apartheid. C’est en tout cas l’avis de CodePink, une organisation féministe qui œuvre en faveur de la paix et des droits de l’homme.

Lecourrier-du-soir.com a appris dans la presse israélienne que ce projet de loi s’inscrit dans une loi “plus large” dite “Loi sur la Citoyenneté” qui avait été introduite au parlement israélien en 2003.