Covid-19 : l’Etat d’Israël va envoyer plus de 3 millions de vaccins à la Palestine

0
322

Le gouvernement israélien va envoyer à l’Autorité Palestinienne entre 3 et 4 millions de vaccins, d’après une information exclusive du média israélien Israel Hayom

En pleine pandémie à Coronavirus, Israël pense au peuple palestinien. Alors que le nombre de cas vient de franchir la barre des 1 400 en Palestine, les autorités israéliennes veulent intervenir pour éviter le pire. Et pour cela, ils comptent déclencher une vaste opération humanitaire.

En effet, le média israélien Israel Hayom a révélé ce dimanche qu’Israël enverra des millions de vaccins à l’Autorité Palestinienne. Cette information a été relayée par un autre média juif en l’occurrence le Jerusalem Post. Israel Hayom dit tenir cette information d’une autorité palestinienne basée à Ramallah. Cette source indique que la livraison de vaccins aux Palestiniens entre dans le cadre d’un accord signé entre Israël et les géants pharmaceutiques.

“La Palestine est très touchée par la pandémie”

Cette révélation intervient au moment où le nombre de cas ne cesse de grimper en Palestine. En effet, d’après l’agence de presse palestinienne Wafa, le 20 novembre, 1 472 cas avaient été recensés en Palestine et 8 personnes atteintes de COVID-19 avaient perdu la vie. D’après l’agence, ce nombre de cas est le plus élevé depuis le début de la pandémie en mars. Parmi les zones les plus touchées, figurent : la Cisjordanie qui a enregistré jusqu’ici plus de 55 000 cas, la Bande de Gaza qui comptabilise plus de 13 000 cas et Jérusalem Est avec plus de 12 000 cas.

Il convient de rappeler que l’Etat d’Israël a passé une commande de 8 millions de doses de vaccins avec la laboratoire Pfizer pour un montant de 237,5 millions de dollars. D’après le média juif, JewishPress, le laboratoire américain recevra de l’Etat d’Israël une avance de 35 millions de dollars cette semaine et les 202 millions de dollars qui restent seront versés à Pfizer dès janvier. Il y a tout de même un détail très important à souligner : la dose de vaccin, qui coûtera 56 dollars en Israël, sera plus chère qu’en Europe et aux Etats-Unis.

Le contrat signé avec le laboratoire américain avait suscité l’enthousiasme des autorités israéliennes, en premier lieu le premier ministre, Benjamin Netanyahou qui, réagissant à ce contrat face à la presse, déclarait : “c’est un très bon contrat. Le prix par dose est environ un millième des dépenses globales que nous avons faites jusqu’ici. Ceci est un très bon contrat pour votre santé et pour votre vie, à vous citoyens d’Israël”.