Covid-19 ou Censure Mondiale? : YouTube annonce qu’elle supprimera toute vidéo qui critique les vaccins

Susan Wojcicki, PDG de YouTube, a fait savoir, dans une interview accordée au média Bloomberg, que plus d’1 millions de vidéos ont été supprimées de sa plateforme pour avoir propagé des fausses informations sur le Covid

Guerre contre les Fake News ou censure mondiale déguisée? Le débat est ouvert. En tout cas, dans cette crise sanitaire qui frappe le monde entier, le réseau social, YouTube, ne veut surtout pas (et à juste titre d’ailleurs) que sa plateforme serve à propager des informations fallacieuses sur les vaccins. Et la purge a déjà commencé.

C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue de Susan Wojcicki, PDG de YouTube dans une interview accordée à la journaliste du média Bloomberg, Emily Chang. Répondant à la question des vidéos dénonçant les vaccins, elle dira : “tout d’abord, nous avons pris nos responsabilités très sérieusement. Cela a été l’une de mes priorités”.

Et de poursuivre : “concernant la Covid et concernant les vaccins, cela a été une de nos principales priorités. Il y a plusieurs façons d’aborder cette question. Sur la Covid, nous avons mis en place des chartes différentes. Si une vidéo viole nos chartes, nous la supprimons. Nous avons supprimé plus d’1 million de vidéos liées à la Covid. Nous voulons nous assurer que les vidéos qui sont publiées sur notre site viennent de sources fiables”.

Dans l’interview accordée à Bloomberg, Susan Wojcicki révèle que YouTube a pu s’entretenir avec Joe Biden et des membres du Conseil Scientifique américain, tels que Anthony Fauci, sur la question des vidéos anti-vax qui circulent sur sa plateformes et qui participent à freiner la campagne vaccinale.

En tout cas, ce 29 septembre, à l’annonce de la nouvelle, les réactions ont été mitigées. En France, l’homme politique, François Asselineau, a vertement dénoncé la décision et parle de “verrouillage totalitaire” sur Twitter.

L’opinion d’Asselineau va à l’encontre de celle émise par l’homme politique américain Adam Schiff, président d’un comité de la chambre des représentants aux Etats-Unis. Dans un twitte posté ce mercredi, il s’est félicité de la décision avant d’appeler à ce qu’elle soit mise en application sans tarder.

Ci-dessous l’interview de la PDG de YouTube.