Covid en Autriche : c’est désormais officiel! des millions de personnes non-vaccinées seront confinées lundi

L’Autriche, pays où 65% de la population est pleinement vaccinée, vient d’emboîter le pas à l’Allemagne en annonçant ce 12 novembre que les non-vaccinés seront confinés dès lundi prochain

Sale temps pour les personnes non-vaccinées en Europe. Après la décision allemande de confiner les non-vaccinés de Berlin à qui il est désormais interdit de se rendre dans des restos, bars, salles de sport ou salons de coiffure, un autre pays est en train de mettre en place la même mesure scélérate annoncée il y a environ une semaine.

En effet, ce 12 novembre, Lecourrier-du-soir.com a appris de plusieurs sources que l’Autriche va, elle aussi, confiner des millions de personnes non-vaccinées. Ainsi, à en croire le média britannique The Guardian, le gouvernement va confiner les non-vaccinés dès lundi 15 novembre. La même source ajoute que la mesure pourrait être généralisée sur toute l’étendue du territoire national.

Une fois que le confinement entrera en vigueur, les non-vaccinés ne seront autorisés à quitter leurs maisons que pour effectuer des tâches considérées comme essentielles à savoir se rendre au travail, faire leurs courses ou aller chez le médecin. Ce 12 novembre, la même information a été confirmée par la chaîne CNN.

A en croire ce média, le chancelier autrichien, Alexander Schallenberg, a fait savoir aux journalistes, en marge d’un point de presse, que le gouvernement donnera son feu vert au confinement des non-vaccinés ce week-end. S’adressant à la presse, le chancelier n’a pas mâché ses mots. “L’objectif est clair. Nous souhaitons dès dimanche donner le feu vert à un confinement national des non-vaccinés”, a-t-il déclaré.

“Cet hiver sera difficile pour les non-vaccinés”

S’adressant à ses compatriotes, le chancelier a dénoncé un faible taux de couverture vaccinale au niveau national, allant jusqu’à qualifier cette situation de “honteuse”. “C’est honteux d’autant plus que nous avons suffisamment de vaccins”, se désole-t-il. Faisant allusion aux non-vaccinés, Alexander Schallenberg prévient : “il est clair que cet hiver sera difficile pour eux”.

Face à ses détracteurs, le chancelier autrichien se défend et assume totalement sa position de confiner les non-vaccinés. Ainsi, en justifiant cette mesure radicale, il dira : “je ne vois pas pourquoi 2/3 (de la population) doivent perdre leur liberté parce qu’un 1/3 (de la population, ndlr) hésite encore. Pour moi, il est clair qu’aucune personne vaccinée ne devrait être confinée en signe de solidarité aux non-vaccinés”.