Covid et stratégie de la peur : Macron fait exploser les compteurs : 60 000 rendez-vous pris pour la 3ème dose

Emmanuel Macron frappe, une nouvelle fois, un gros coup. A quelques jours de son allocution très attendue par les Français face à la hausse des cas Covid sur toute l’étendue du territoire, le président semble avoir déjà remporté la guerre sans livrer la moindre bataille.

En effet, il y a deux jours, RTL avait révélé que le président français envisageait de s’adresser aux Français dans un discours qui sera axé sur la situation sanitaire et qui brossera également la question de la réforme des retraites. L’information a été confirmée quelques heures plus tard par l’Elysée qui annonce que Macron s’exprimera mardi soir.

“60 000 rendez-vous, un record”

Si pour l’heure, rien n’a filtré sur le contenu du discours, certains médias évoquent déjà la possibilité que la troisième dose soit rendue obligatoire. Une hypothèse qui semble avoir été prise très au sérieux par les Français qui se sont rués en masse vers cette précise 3ème dose dont le refus pourrait coûter le Pass Sanitaire.  En tout cas, dans la presse, les chiffres évoqués sont hallucinants. En effet, d’après France TV Info, 60 000 rendez-vous ont été enregistrés. L’information a été confirmée par Le Parisien, la première source à l’avoir d’ailleurs révélée.

“65 000 rendez-vous pour une troisième injection de vaccin contre le Covid-19 ont été pris sur Doctolib ce vendredi, jour où l’Elysée a annoncé qu’Emmanuel Macron s’exprimerait à la télévision mardi soir à 20heures, soit un nombre record. Il y en avait eu 52 000 la veille et 39 000 le vendredi précédent. C’est même la première fois que le vendredi est le jour de la semaine le plus ‘élevé'”, note Le Parisien.

Il convient de souligner que le discours de Macron sur la situation sanitaire actuelle est d’autant plus attendue que les cas ont récemment connu un pic, plongeant le gouvernement dans l’embarras. D’après les dernières estimations, 6 667 personnes ont été hospitalisés ce samedi 6 novembre et 25 personnes ont été fauchées par le virus.