Covid : une célèbre revue scientifique conclut que l’immunité naturelle offre plus de protection que le vaccin

D’après une étude du New England Journal of Medecine et qui a été relayée par le très célèbre scientifique Marty Makary, l’immunité naturelle garantie plus de protection que le vaccin après une première dose

Une grosse victoire pour les défenseurs de l’immunité naturelle? En tout cas, ce 12 juin, dans un twitte posté sur son compte officiel, le professeur Marty Makary, enseignant à la très prestigieuse université John Hopkins aux Etats-Unis, n’a pas pu cacher son immense joie au moment de partager une étude menée par le New England Journal of Medecine.

“L’immunité naturelle gagne encore. Une étude du New England Journal : la protection assurée par l’immunité naturelle était plus élevée que celle conférée par la seconde dose de vaccin chez les personnes non infectées”, a-t-il commenté.

Dans son second twitte, le professeur s’en est sévèrement pris aux autorités sanitaires. “Où est l’humilité des autorités sanitaires pour dire : “‘nous nous étions trompés’. Beaucoup de vies ont été ruinées, la crédibilité a été perdue et de manière tragique, le vaccin a été imposé à celles et ceux qui jouissaient d’une immunité naturelle (au tout début de la campagne de vaccination) pendant que les personnes âgées qui ne bénéficiaient pas d’immunité naturelle mouraient après avoir demandé à se faire vacciner”.

Il faut dire que l’étude à laquelle Marty Makary fait référence a été publiée ce 9 juin par The New England Journal of Medecine. Dans l’étude consultée par Lecourrier-du-soir.com, on y apprend qu’une infection sévère du Covid garantie une protection naturelle contre une réinfection. Et l’étude de poursuivre : “des études récentes ont démontré une perte de l’immunité naturelle avec le vaccin BNT162b2”.

Dans l’étude en question, les conclusions du New England Journal of Medecine sont sans ambages. En effet, d’après le journal scientifique britannique, chez les personnes auparavant atteintes de Covid, une protection contre une réinfection “était plus élevée que celle conférée après l’administration d’une seconde dose de vaccin”. Le journal scientifique britannique tranche : “une seule dose de vaccin prise après une infection garantie une protection contre une réinfection”.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que les chercheurs se penchent sur la thèse de l’immunité naturelle. En effet, en septembre 2021, une étude relayée par le média israélien Times Of Israel avait conclu que l’immunité naturelle était plus efficace que les deux doses du vaccin.

Ainsi, d’après cette source, l’immunité naturelle obtenue à la suite d’une infection au Covid a accordé aux Israéliens une réponse immunitaire plus longue que les deux doses du vaccin. La source parle d’une étude menée par le centre hospitalier Maccabi qui s’est basée sur un échantillon de 46 035 personnes. Certaines ont pris les deux doses à la fin du mois de février et d’autres ont été testées positifs au Covid à la même période.

La réponse obtenue est sans appel. “Les personnes qui ont pris deux doses avaient 6 fois plus de chance d’être infectées par le variant Delta que les personnes qui n’avaient pas du tout été vaccinées, mais qui avaient été testées positives”, note Times Of Israel qui précise toutefois que les chercheurs ne veulent pas que cette étude soit interprétée comme un rejet du vaccin.

Pour lire l’étude du New England Journal Of Medecine, merci de cliquer ici : NEJM