Cuisantes défaites aux Municipales 2020 : la LREM a saigné en France, mais le Coronavirus a tout caché

0
801

Les résultats obtenus par LREM lors des municipales ont été catastrophiques, mais ont suscité très peu de commentaires. Le Coronavirus a détourné l’attention des Français sur la cuisante défaite de la Macronie qui a du mal à convaincre

Un malheur qui cache les déboires électoraux d’un Exécutif de plus en plus désavoué. 48 heures après les premiers tours des élections municipales qui se sont déroulées ce 15 mars dans un climat inédit marqué par la propagation du Coronavirus, les résultats des urnes sont loin d’être bons pour la LREM qui, dans certaines villes, a essuyé un cuisant revers.

Ainsi, à Paris, malgré l’entrée en lice d’Agnès Buzyn, suite à l’Affaire Griveaux, le parti présidentiel n’a pas réussi à enrayer une défaite prédite depuis un mois dans les sondages. En effet, dans la capitale française, Agnès Buzyn a fini en troisième et n’a même pas atteint la barre des 20%. Elle n’a obtenu que 18,3% de voix contre 29,1% pour Anne Hidalgo qui arrive en tête, suivie de Rachida Dati qui finit deuxième avec 22,8% des voix.

« Une série de défaites cuisantes »

A Bordeaux, LREM a été loin devant le candidat LR, Nicolas Florian, qui arrive en tête avec 34,55% des voix, suivi de Pierre Hurmic, candidat 34,38% des voix. Le candidat de la République En Marche, Thomas Cazenave, n’arrive qu’en troisième position avec seulement 12,69% des voix.

A Montpellier, le candidat LREM, Patrick Vignal, arrive en 8ème position. Il n’a obtenu que 6,10% des voix. A Lyon, Gérard Collomb, ex ministre de l’Intérieur, a vécu une soirée cauchemardesque. Son dauphin, Yann Cucherat, finit troisième avec 14,9%. A Dijon, le parti présidentiel a encore pris une déculottée. En effet, Sylvain Comparot finit 4ème et n’obtient que 8,80% des voix, très loin derrière le socialiste François Rebsamen qui arrive en tête avec 38,24% des voix.

Les très mauvais scores de LREM sont passés inaperçus et ont suscité très peu de réactions dans la presse. Le scrutin a en effet été phagocyté par le Coronavirus qui terrorise le monde entier et fait la une des médias depuis deux semaines. D’ailleurs, ce lundi soir, Macron s’est adressé aux Français et a annoncé de nouvelles mesures pour contrer la propagation d’un virus qui vient de faire 148 morts sur le sol français.