En pleine crise sociale, la ministre Elisabeth Borne s’envole pour Marrakech pour ses vacances

0
364

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, s’est rendue à Marrakech, au Maroc, où elle a passé ses vacances de Noël alors que Matignon avait demandé aux membres du gouvernement de ne trop s’éloigner en raison du contexte social très tendu

Elisabeth Borne risque-t-elle de perdre son poste de ministre ? Cette question se pose cinq jours après les consignes de Macron de ne surtout pas donner l’impression d’être en vacances pendant que des milliers de Français peinent à rejoindre leurs familles pour les fêtes de Noël.

Cette consigne relayée par les médias n’ont, semble-t-il, pas été respectée par Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire qui s’est envolée à Marrakech où elle a passé les vacances de Noël en famille. L’information a été confirmée par le cabinet de la ministre.

« Le reste relève de sa vie privée »

« Elisabeth Borne a décalé son départ et raccourci son séjour pour être à Paris ce week-end pour suivre de grands départs et les intempéries. Il n’y a pas de règle kilométrique ou d’interdiction de sortie du territoire pour les ministres, l’important est qu’elle est totalement joignable et mobilisable, en lien permanent avec son cabinet et ses secrétaires en état, et qu’elle peut être de retour à Paris en quelques heures. Le reste relève de sa vie privée », s’explique son cabinet.

Ce voyage est d’autant plus gênant que Matignon avait clairement demandé à son équipe gouvernementale de rester mobilisé et de ne pas trop s’éloigner. Une consigne qui n’a pas été respectée par la ministre. Toutefois, dans la presse, on apprend que Matignon était bien informé du voyage de la ministre, mais a préféré calmer la tension.

Rappelons que les vacances de Noël de cette année arrivent dans un contexte particulièrement difficile aussi bien pour le gouvernement en place que pour les Français qui ont du mal à se déplacer en raison d’une grève générale décrétée par les syndicats qui exigent du gouvernement qu’il renonce à la réforme des retraites.