Etat d’urgence prolongé en pleine nuit : Macron suspend les libertés et accapare tous les pouvoirs jusqu’en juin 2021

La majorité à l’Assemblée Nationale vient de prolonger l’Etat d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin prochain, donnant ainsi à Macron les pleins pouvoirs pour légiférer en toute tranquillité 

S’il y a une personnalité politique que la crise sanitaire a juridiquement affaiblie, ce n’est pas Emmanuel Macron, lui, qui, depuis le début de la pandémie, s’est vu octroyer les pleines pouvoirs pour dicter la politique à suivre à travers un régime d’exception connu de tous : l’Etat d’urgence.

En effet, le président français est, peut-être, politiquement affaibli. Cependant, sur le plan juridique, son pouvoir n’a jamais été aussi renforcé. Désormais seul timonier d’un navire en plein naufrage, il peut décider tout seul sans passer par un Parlement qui d’ailleurs lui a délégué tous les pouvoirs.

Et l’histoire qui a commencé depuis le début de la crise sanitaire n’a pas encore connu son épilogue. Car, ce 20 janvier, aux alentours de 22 heures, la majorité présidentielle à l’Assemblée à, une nouvelle fois, accordé au président de la République les pleins pouvoirs en prolongeant l’état d’urgence jusqu’au mois de juin 2021.

En effet, ce 20 janvier, 113 voix ont voté pour le prolongement de l’Etat d’urgence contre 43. D’après LCI, les 43 voix sont toutes issues de la majorité (LREM), 4 se sont abstenus dont 1 MoDem et 1 Agir. “Le texte sera au menu du Sénat en première lecture mercredi prochain, en vue d’une adoption définitive avant le 16 février, date actuelle de fin d’application de ce régime d’exception. Créé à l’occasion de la crise du Covid-19, l’état d’urgence sanitaire a été appliqué une première fois du 23 mars au 10 juillet 2020, et à nouveau depuis le 17 octobre”, précise le média.

 

La prolongation de l’Etat d’urgence n’est pas passée inaperçue. Plusieurs députés ont fait part de leur indignation ce mercredi.

Il convient de faire remarquer que sous l’Etat d’urgence, l’Etat détient les pleins pouvoirs pour prolonger le couvre-feu et le généraliser dans toute la France. Il peut, s’il le juge nécessaire, restreindre les déplacements et interdire toute manifestation sur toute l’étendue du territoire national.

1 COMMENT