Etats-Unis : une fondation proche de Biden a secrètement offert 500 000 dollars au lobby juif américain AIPAC

0
350

Une fondation américaine proche de “Madame Cybersécurité” de Joe Biden a fait don de plus de 500 000 dollars à AIPAC, le tout-puissant lobby juif américain. Une information qui divise l’administration Biden au moment où le nouveau président américain est attendu sur des dossiers très chauds dont celui du conflit israélo-palestinien

Les liens entre Joe Biden et le tout-puissant lobby juif américain dévoilés au grand jour. En effet, une semaine seulement après l’arrivée de Biden à la Maison Blanche pour succéder à Donald Trump, la presse américaine révèle les liens qui existent entre le président américain et le lobby AIPAC.

La révélation a été faite ce 28 janvier par le média américain NBC News. D’après cette source, une fondation très proche de “Madame Cybersécurité” de Joe Biden à la Maison Blanche a fait un don d’environ 500 000 dollars au lobby AIPAC entre 2012 et 2018. La révélation, selon NBC News, a été faite pour la première fois par le journaliste David Corn.

L’affaire suscite un profond malaise au sein de l’administration Biden où certaines personnalités craignent que ce financement octroyé à AIPAC ne donne le sentiment que le nouveau gouvernement américain est pro-Israélien, surtout au moment où Biden fait de la résolution du conflit israélo-palestinien l’une de ses plus importantes promesses.

“Anne Neuberger refuse de répondre à la presse”

Dans l’article du média américain, “Madame Cybersécurité” de Biden est identifiée. Il s’agit d’une certaine Anne Neuberger, récemment nommée directrice des cyber-opérations au sein du National Security Council. D’après NBC, Anne a passé ses dix dernières années à l’Agence de Sécurité Nationale (National Security Agency), la branche espionnage de la CIA. Contactée par la presse, elle n’a pas voulu répondre.

Il convient de souligner que le tout-puissant lobby juif américain AIPAC exerce une grande influence dans les décisions prises par les dirigeants américains concernant le Moyen-Orient. En Juillet 2020, le lobby avait fait pression pour que les Etats-Unis ne mettent pas fin à l’aide militaire qu’ils accordent à Israël. En mars 2017, AIPAC avait été accusé d’avoir débloqué 60 000 dollars pour financer le décret anti-musulman de Donald Trump.