Colère en France : Giscard est mort mais sa sécurité qui coûte 3,9 millions aux Français toujours maintenue

0
589

Le domicile de Valéry Giscard d’Estaing, situé dans le 16ème arrondissement de Paris, est toujours sous haute protection alors que l’ancien président est décédé en décembre 2020. Le maintien du dispositif de sécurité du président le plus coûteux pour l’Etat (3,9 millions d’euros par an) étonne ses voisins qui ne comprennent plus rien

Valérie Giscard d’Estaing n’est plus. L’ancien président français est passé de vie à trépas le 2 décembre 2020 à l’âge de 94 ans des suites de la COVID-19, mais pourtant, l’ex président centriste fait toujours parler de lui dans la presse et continue d’alimenter la chronique.

Pourquoi? Et bien, d’après plusieurs sources dont Gala, le domicile de l’ex président, situé dans le 16ème arrondissement de Paris, est toujours sous haute protection alors que la personne censée être protégée n’est plus de ce monde. Pourtant, d’après la source qui cite Le Figaro, le cabinet de l’ancien président français a fait savoir à la préfecture que la police pouvait retirer ce dispositif de sécurité.

“Un dispositif qui coûte 3,9 millions d’euros à l’Etat”

Mais, jusqu’ici rien n’a été fait et la décision de déployer des policiers autour du domicile de l’ancien président intrigue ses voisins qui ont fait part de leur exaspération. Plusieurs riverains se sont également plaints du bruit des moteurs des véhicules de police la nuit”, confie un riverain.

Le maintien du dispositif de sécurité autour du domicile de l’ancien président est d’autant plus embarrassant que Valéry Giscard d’Estaing était considéré de son vivant comme le président le plus coût pour l’Etat. En effet, dans un article de France 3 paru en 2016, il a été révélé que l’ancien locataire de l’Elysée coûte à l’Elysée 3,9 millions d’euros répartis comme suit : 2,5 millions en protection, 1,1 en personnel et 0,3 en fonctionnement).