“J’ai honte” : les handicapés s’indignent de l’indifférence de Macron sur leur sort

Nous sommes environ 20 % de français à vivre avec un handicap (visible ou invisible) ! Il y a 20 % de famille à vivre auprès d’un enfant, d’un parent handicapé !
Nous sommes 20 % et ce 25 avril 2019, nous avons été jetés aux bans de notre société. 20 % qui n’ont même pas eu droit à un mot, une petite phrase, un : « je pense à vous ! ». Rien ! Vos lacrymos, vos coups de matraques et j’en passe, font moins mal que votre ignorance, votre mépris Mr Macron !
* L’Allocation Adulte Handicapé est en dessous du seuil de pauvreté : 860 euros contre 1026 euros ! Des millions de personnes handicapées / de familles vivent comme des misérables ! On en parle ? Non, on n’en parle pas !
* 0,3 % d’augmentation sur la Pension d’Invalidité ! Cette augmentation est déduite de l’AAH en retour. Donc aucune augmentation en réalité. Chut, pas un mot !
* Inclusion ! Avez vous eu un seul mot pour ces enfants qui ne demandent qu’à être scolarisés comme tout enfant ? Non, on n’en parle pas !
* 100 euros donnés à compter du 1 avril dernier aux dentistes qui accueilleront des personnes en handicap lourd. N’est ce pas une honte que de les monnayer ?
* A-t-il été dit que les personnes en handicap auraient un reste à charge zéro pour certains appareillages, certains thérapeutes etc…? Non, qu’ils se débrouillent avec leur AAH – AEEH.
* A-t-il été dit que l’AAH sera octroyée au même titre que le RSA ? C’est à dire avec des conditions supplémentaires et ubuesques pour la garder ? A-t-il été dit que les employeurs auraient une sanction hautement plus élevée lorsqu’il n’y aurait pas le taux HONTEUX de 6 % dans l’entreprise, l’administration ? A-t-il été dit que les personnes en invalidité et/ou  handicapées auraient les mêmes droits bancaires qu’une personne « lambda » ? NON NON NON NON et RE NON. D’autres exemples ? Regardez autour de vous, communiquez et vous entendrez / vous verrez la réalité !

J’ai honte de vous, de nous, de cette indifférence à notre égard, de ce rejet total !
Les handicapés et leurs familles se lèvent avec la boule au ventre PARCE QU’ILS VEULENT VIVRE DIGNEMENT !
⦁ Ne plus prendre en compte les revenus du conjoint pour le calcul de l’AAH et de la PI.⦁ Ne plus considérer l’AAH comme un minima social et donc ne pas la fusionner avec le RSA.⦁ Cumul de l’AAH et la pension d’invalidité, et non plus au prorata.⦁ Traitement des dossiers déposés en MDPH dans un délai inférieur à 3 mois et renouvellement automatique pour les maladies et handicaps incurables.⦁ Structures scolaires adaptées aux enfants handicapés.⦁ Augmentation du nombre d’AVS et leur remplacement lors d’absence, durant toute la scolarité. ⦁ Professeurs formés à l’accueil et enseignement des enfants «différents» (autisme, trisomie, trouble du comportement etc…)⦁ Reconnaissance totale des maladies peu connues, rares ou invisibles.⦁ Meilleure prise en charge par la CPAM des différents besoins des enfants en handicap.⦁ Attribution de l’AAH à toutes personnes quel que soit le handicap.⦁ Cumul retraite et/ou pension de reversion, d’invalidité et AAH.⦁ Droit à la prime de noël CAF bien que l’AAH soit perçue.⦁ Revalorisation AAH et pension d’invalidité au minimum du SMIC sans conditions.⦁ Revalorisation Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé et complément (AEEH).⦁ Revalorisation des APL et accord systématique pour obtenir un logement adapté.⦁ Augmentation de la Prestation Compensation du Handicap (PCH) et de l’Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP).⦁ Aides financières accordées pour l’emploi d’une aide ménagère, l’acquisition de matériel et la réalisation de travaux dans les maisons et appartements.⦁ Meilleure reconnaissance des parents ou proches aidants.⦁ Droits bancaires identiques à ceux des valides (droit aux crédits etc…).⦁ Annulation de l’impôt sur la pension d’invalidité.⦁ Suppression du remboursement de l’ASI lors d’une succession.⦁ Accessibilité  de tous les lieux publics aux personnes handicapées.⦁ Aide au maintien d’une vie sociale quel que soit le handicap.⦁ Plus de places dans les lieux de vie pour les personnes handicapées et /ou dépendantes, quel que soit l’âge.⦁ Points de rdv pour des activités ludiques.⦁ Plus de centres de reconversions professionnelles dans chaque région.⦁ Amende sévère pour les entreprises refusant les handicapés.⦁ Augmentation du prix du PV lors du non respect des stationnements handicapés.⦁ Plus de places handicapées à format adapté aux fauteuils. Stage de sensibilisation aux handicaps pour les personnes se garant sur les places handicapées.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé de Médias Internationaux à Paris, de Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et de Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Contact : cheikhdieng05@gmail.com