Jordanie : menacé de coup d’Etat, le roi Abdallah II achète des armes aux Etats-Unis pour 70 millions de dollars

Face aux menaces qui planent sur son pouvoir, le roi Abdallah II de Jordanie vient de débloquer 70 millions de dollars pour commander des armes américaines

Dans un Moyen-Orient en pleine mutation, le roi Abdallah II de Jordanie est conscient des enjeux du moment et sait que la moindre erreur lui vaudra son trône. Ainsi, après avoir échappé à un coup d’Etat en avril 2021, le roi tente de blinder son pouvoir et commande des armes américaines à coup de millions de dollars.

C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue de plusieurs dont The Defense Post, média spécialisé dans les questions militaires. D’après cette source, le Département d’Etat américain a donné son feu vert pour la vente de roquettes à la Jordanie pour un montant de 70 millions de dollars.

“114 roquettes GMLRS et 114 lance-roquettes”

La source ajoute que le gouvernement de Jordanie a commandé aux Américains 114 roquettes GMLRS et 114 lance-roquettes. Selon les informations fournies par le média américain, c’est Lockheed Martin, l’un des plus grands complexes militaro-industriels au monde qui fournira les armes à la Jordanie.

Ce 9 février, l’information a été confirmée par le média israélien Jerusalem Post qui cite un communiqué du Département d’Etat américain dans lequel on pouvait lire : “l’agence de coopération et de défense a notifié le Congrès de cette éventuelle vente”. La même source ajoute que la Jordanie et les Etats-Unis entendent partager des informations en matière de renseignement.

Il convient de rappeler qu’en Jordanie, des éléments proches du pouvoir jordanien ont tenté, en avril 2021, un coup d’Etat pour renverser le roi. Dans la presse, le nom du prince Hamzeh avait été évoqué comme étant le cerveau du putsch manqué.  D’après le média jordanien, Jordan Times, le prince Hamzeh et son entourage ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de mettre en danger la sécurité du pays.

Selon les informations fournies le 4 avril 2021 par Ayman Safadi, vice premier ministre du pays, entre 14 et 16 personnes ont été arrêtées. Parmi les suspects, figure une personnalité de premier plan : Bassem Awadallah, ex ministre. D’autres sources avaient aussi révélé l’implication du Mossad, service de renseignement israélien, dans ce coup d’Etat qui aurait pu changer le visage du Moyen-Orient.