Le milliardaire français, Vincent Bolloré, s’apprête à quitter l’Afrique après y avoir empoché des milliards d’euros

D’après le journal Le Monde, le milliardaire français, Vincent Bolloré, s’apprête à vendre Bolloré Africa Logistics, branche historique qui lui a rapporté une immense fortune ces 30 dernières années

Le milliardaire Vincent Bolloré s’apprête à quitter l’Afrique, continent dans lequel il a amassé, ces trente dernières années, une fortune stratosphérique. C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 15 octobre du média français Le Monde.

“Selon des sources concordantes, le groupe Bolloré étudie la vente de ses activités logistiques en Afrique, l’un de ses métiers historiques, fruit des premières acquisitions de Vincent Bolloré il y a plus de trente ans. Un pôle qui fut longtemps la ‘vache à lait” de l’homme d’affaires, l’aidant à financer ses raids et autres conquêtes”, renseigne la source.

D’après les informations fournies par le journal Le Monde, la banque d’affaires Morgan Stanley a été chargée de sonder l’intérêt des acquéreurs potentiels. Parmi les candidats en lice, figurent de grands groupes tels que le français CMA CGM, le danois Maersk, le Dubai Ports World ou encore le chinois Cosco Shopping.

Evoquant les impressionnantes retombées financières de Bolloré en Afrique, Le Monde note : “la branche Bolloré Africa Logistics, qui a généré en 2020 un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros, serait valorisée entre 2 milliards et 3 milliards d’euros. Pour autant, le périmètre susceptible d’être cédé ne paraît pas figé. Au-delà de ses positions de leader incontournable en Afrique, le groupe gère une activité logistique et transport qui se revendique parmi les cinq premiers acteurs européens, avec un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros et 12 500 collaborateurs. Il n’est pas exclu que certains acquéreurs lorgnent également ces métiers complémentaires.”

Pour le moment, rien n’est encore finalisé et le groupe, contacté par Le Monde, n’a pas voulu répondre. Il convient de souligner que cette information sort au moment où les méthodes du milliardaire français suscitent une vive indignation. D’ailleurs, la publication d’un documentaire de Reporters Sans frontières évoque des méthodes de gestion brutales dans les médias dont il est propriétaire.

Et ce n’est pas tout. En février dernier, le milliardaire avait été accusé d’avoir payé 370 000 euros pour faire élire Faure Gnassingbé, actuel président du Togo. Mais, Gnassingbé n’a pas été le seul président africain à bénéficier des largesses de l’homme d”affaires français. D’après Le Monde, en Guinée, Bolloré avait noué des liens très étroits avec Alpha Condé qui a été évincé du pouvoir par un coup d’Etat militaire début septembre 2021.