Libye : voici comment une Banque Centrale illégale a fait fabriquer 10 milliards de dinars en Russie

0
69

Une banque centrale libyenne qui opère en toute illégalité dans l’Est du pays, zone où opère le général Khalifa Haftar soutenu par la France, les Etats-Unis et les pays du Golfe, a fait fabriquer en Russie des billets de banque estimés à 10 milliards de dollar en 2019

Depuis le soulèvement populaire libyen qui a coûté la vie à Mouammar Kadhafi en  2012, la Libye est devenue un pays anormal. Et ce à bien des égards, sur le plan politique, social mais aussi économique. C’est en tout cas l’un des rares pays au monde qui compte deux gouvernements soutenus par des puissances étrangères et où circulent deux devises différentes.

En effet, ce mercredi 30 octobre, le média libyen Libyan Express a fait une révélation de taille, expliquant que des billets de banque estimés à 4,5 milliards de dinars libyens, soit environ 3,22 milliards de dollars américains, ont été injectés dans la partie Est du pays sous le contrôle du général Khalifa Haftar. Ces billets de banque ont été fabriqués en Russie.

« L’argent a-t-il servi à financer les opérations militaires du dictateur Haftar ? »

Selon le média libyen qui cite des informations fournies par la douane russe, ces billets de banque ont été transportés dans quatre différentes cargaisons entre février et juin. Le média établit un lien direct entre le moment où l’argent est en train en Libye et le début des opérations militaires menées par Khalifa Haftar pour prendre le pouvoir. Selon Lybian Express, ces billets de banque, envoyés vers la Libye, devaient atteindre les 10 milliards de dollars, somme nécessaire pour permettre aux forces de Haftar de marcher sur Tripoli.

D’après les données fournies par la douane russe, en février, mars et juin 2019, trois lots de 20 et 50 billets de dinars, chacun d’une valeur estimée à 1 milliard de dollar, ont été transférés à la banque centrale de l’Est. Un quatrième lot de 50 billets de dinars d’un montant de 1,45 milliards de dinars est entré dans le territoire de Haftar fin juin.

« Aucune trace des billets de banque entrés en Libye en 2016 »

Le média rapporte que les sommes qui ont été transférées de la Russie à la Libye en 2017, 2018 et 2019 sont estimées à 10, 805 milliards de dinars. Un acheminement de 4 milliards de dollars de dinars, de 2,377 milliards de dinars et de 4,428 milliards de dinars, ont d’abord été respectivement envoyés dans l’Est du pays.

Selon Libyan Express, dans les données fournies par la douane russe, il n’y a eu aucune trace de transfert d’argent dans l’Est du pays en 2016 alors que le gouvernement de l’Est a commencé à recevoir de l’argent de la Russie depuis cette date. D’ailleurs, une base de données de la douane russe a pu démontrer que 175,7 tonnes de billets de banque avaient été acheminés de la Russie à la Libye en 2016, soit 24 tonnes de plus qu’en 2018.

« Deux devises différentes sur le même territoire »

Dans son article, Libyan Express a aussi révélé que le général Haftar, qui n’a jamais été reconnu par la communauté internationale, s’est permis de vendre des obligations en dehors du système financer officiel pour un montant total de 30 milliards de dinars qui ont été achetés par la banque centrale de l’Est de la Libye. Selon le média, cet argent a servi à payer les fonctionnaires recrutés en 2014.

Pendant ce temps, la banque centrale libyenne qui se trouve à Tripoli où opère un gouvernement reconnu par l’ONU, reçoit des cargaisons de billets de banques fabriqués en Grande-Bretagne. Autrement dit, sur le même territoire, circulent deux monnaies différentes fabriquées en Russie et au Royaume-Uni. Selon Libyan Express, les deux billets de banques (fabriqués en Russie et en Grande-Bretagne) se ressemblent mais présentent une toute petite différence au niveau du design.