Livraison du vaccin Covid-19 en Afrique : le Rwanda choisi comme pays pilote sur un projet de chaîne du froid

Des chercheurs britanniques, en partenariat avec l’ONU, préparent une étude afin de mieux organiser la livraison du vaccin Covid-19 en Afrique à travers la chaîne du froid

S’assurer que les Africains puissent recevoir le vaccin Covid-19 en toute sécurité, tel est l’objectif que s’est fixée une équipe de chercheurs rattachée à l’Organisation des Nations-Unies et travaillant pour le compte de l’Université de Birmingham et Edinburgh en Grande-Bretagne. C’est en tout cas ce que nous a appris le magazine European Pharmaceutical Manifacturer.

En effet, selon ce magazine, des chercheurs sélectionnés dans les deux universités mentionnées sont en train, grâce au soutien du Programme des Nations-Unies en matière d’Environnement, de mener une étude fast-track au Rwanda qui explorera comment la chaîne du froid peut être privilégiée au moment de livrer le vaccin Covid-19 en Afrique.

“L’étude a pour but de définir les fossés qui existent en matière d’infrastructures et de développer des stratégies pour une meilleure livraison du vaccin Covid-19. Les chercheurs espèrent que les résultats de cette étude aideront les gouvernements, les agences de fabrication des vaccins ainsi que les industries pharmaceutiques à se préparer à un plan d’avenir”, peut-on lire.

“Le Rwanda servira de pays pilote”

Le magazine ajoute que le programme fast-track servira “de projet pilote afin de développer des livraisons du vaccin Covid-19 à moyen-terme d’une façon sûre, efficace et durable, de mettre une panoplie d’équipements de livraison à long-terme qui pourraient faire face à la demande”.

Le choix du Rwanda, selon le magazine, s’explique par son initiative Cooling Initiative lancée en 2019. Il s’agit en effet d’un projet de refroidissement dont le coût est estimé à 94,36 millions de francs rwandais, soit 100 000 dollars. Les chercheurs estiment qu’il est urgent de se pencher sur les méthodes de livraison du vaccin Covid-19 dans un continent pauvre et très peu préparée à faire face à une telle pandémie.

Pour rappel, la chaîne du froid est définie, par Agrojob, comme “l’ensemble des dispositions prises pour qu’un produit frais reste à la bonne température tout au long de son cheminement depuis ses matières premières initiales jusqu’à sa consommation finale, en passant par toutes les étapes de stocking et de transport”.