Macron tue la fonction publique : il alloue 17 millions d’euros aux cabinets privés pour gérer la crise

0
387

Face à la vague de faillites d’entreprises qui s’annonce en France, Emmanuel Macron mobilise 17 millions d’euros pour recruter des cabinets privés qui seront chargés de conseiller le gouvernement. Une preuve que les fonctionnaires d’Etat ne comptent plus pour l’Exécutif 

Emmanuel Macron a-t-il mis fin au prestige de fonctionnaire d’Etat qui, depuis bientôt un siècle, a fait rêver des millions de Français? La question peut en effet se poser surtout lorsqu’on observe sa gestion de la crise sanitaire qui a été en grande partie confiée à des cabinets de conseil privés dont le plus connu est sans doute l’Américain McKinsey.

En effet, il y a un mois et demi, le rôle du cabinet américain qui a reçu plusieurs millions d’euros de l’Etat français avait suscité une vive polémique en France où de nombreux fonctionnaires d’Etat avaient fait part de leur indignation vis-à-vis de ce qu’ils considèrent comme un “mépris” de la part d’Emmanuel Macron envers celles et ceux qui ont toujours fait la fierté de la France.

D’ailleurs, en France, en février dernier, l’Etat était poursuivi en justice pour avoir offert un marché de 12 millions d’euros à McKinsey. D’après le cabinet français TNP qui avait déposé plainte contre le gouvernement, l’Exécutif avait favorisé le cabinet américain. “Nous sommes un peu moins connus que McKinsey à Bercy et on considère cela comme préjudiciable parce que sur le fond, nous sommes convaincus qu’en termes de pilotage nous sommes aussi bons et performants que McKinsey. On a décidé de faire savoir qu’on n’était pas d’accord”, se plaignait TNP qui a été débouté par la justice.

Pourtant, face à cette pression qui pesait sur le gouvernement, beaucoup pensaient qu’Emmanuel Macron allait se tourner vers les fonctionnaires de l’Etat qui semblent se tourner le pouce depuis le début de la crise. Mais, apparemment non. Le président français a du mal à tourner le dos aux cabinets privés qui coûtent pourtant un pognon de dingue.

“17 millions d’euros seront injectés dans les cabinets privés”

C’est en tout cas l’information qui nous est parvenue. En effet, d’après Le Nouvel Obs qui la donne, l’Etat a mobilisé 17 millions d’euros pour recruter une vingtaine de cabinets privés qui seront chargés de l’épauler dans la gestion des défaillances d’entreprises qui s’annoncent. Il convient de souligner que les vagues de faillites se multiplient en France depuis le début de la pandémie.

Le fait de confier la gestion de la crise aux cabinets privés prouve que la priorité de Macron ne repose plus sur les fonctionnaires d’Etat. D’ailleurs, en juillet 2019, le JDD avait révélé la suppression de 15 000 postes de fonctionnaires d’Etat. Toujours selon la même source qui cite Gérald Darmanin, ex ministre des Comptes Publics, 85 000 postes seront supprimés lors de ce quinquennat.