Mali : en guerre contre la France, l’armée débloque 6 milliards pour faire venir des mercenaires russes

Des sources fiables ont fait savoir à l’agence Reuters que l’armée malienne, dirigée par Assimi Goita, a signé un contrat avec les mercenaires russes du Wagner Group pour un montant estimé à 6 milliards de FCFA par mois, soit 10,8 millions de dollars

Si l’information est avérée, c’est une très mauvaise nouvelle pour la France qui s’est engagée depuis 2012 à lutter contre le terrorisme dans le Sahel, notamment au Mali, pays stratégique que Paris ne veut surtout pas perdre. Cependant, à en croire des informations qui viennent de parvenir à notre média, le gouvernement malien, dirigé par une junte militaire, est en train de finaliser un contrat avec des mercenaires russes du groupe Wagner.

C’est en tout cas ce qu’ont révélé plusieurs sources dont l’agence de presse Reuters. En effet, d’après ce média qui cite un diplomate sourcé, environ 1 000 mercenaires russes entreraient au Mali. Deux autres sources proches du dossier estiment que le chiffre est plus bas, mais refusent de fournir davantage d’informations.

D’après l’agence Reuters, quatre sources ont fait savoir que le groupe Wagner toucherait 6 milliards de francs CFA par mois, soit 10,8 millions de dollars. Sa mission consisterait à former les soldats maliens et à assurer la protection des hauts gradés de l’armée malienne. La même information a été relayée par d’autres médias, dont Jeune Afrique qui révèle que le contrat a été signé début septembre.

“L’arrivée de mercenaires russes au Mali serait un cauchemar pour la France”

L’agence Reuters a également révélé que le contrat signé entre la junte militaire malienne et le groupe Wagner n’est pas du goût de Paris qui veut à tout prix saboter le deal. La source ajoute que du côté de la France, une guerre diplomatique est déjà déclenchée pour éviter à tout prix le déploiement de mercenaires russes dans ce pays.

Il convient de préciser que si les mercenaires russes réussissent à intervenir au Mali, ce serait une lourde défaite pour la France sur le plan géopolitique après des années de lutte contre le terrorisme dans ce pays. La France qui a déjà perdu le contrôle de la Centrafrique au profit de la Russie n’accepterait point de perdre le Mali, un pays fondamental pour sa présence en Afrique.