Présidentielle 2022 : la République En Marche vient d’acheter son nouveau siège à 35 millions d’euros

La République En Marche vient d’acheter son nouveau siège pour un montant estimé à environ 35 millions d’euros. Le parti présidentiel prévoit d’y installer son QG (Quartier Général) pour la présidentielle 2022

A moins d’un an d’une élection présidentielle cruciale pour Emmanuel Macron et la France, la République En Marche, parti au pouvoir, ne lésine pas sur les moyens et compte dépenser d’énormes sommes d”argent pour préparer l’une des élections les plus importantes de la Vème République, si ce n’est pas la plus importante.

Parmi les détails à prendre en compte, figure le siège du parti. Ce problème semble d’ailleurs réglé, comme l’a révélé le Huffington Post ce 11 juin. En effet, d’après cette source, la République En Marche vient d’acheter un nouveau siège situé dans le 8ème arrondissement de Paris, Rue du Rocher, l’un des coins les plus chics de la capitale française.

“Le projet annoncé en 2019 s’est enfin concrétisé. Des locaux de 2800 m2 ont été achetés pour un peu plus de 35 millions d’euros. C’est là le privilège du parti le plus riche de France. Entre deux façades de style haussmannien, un double bâtiment de sept et six étages réunis par une grande terrasse va accueillir le parti de la majorité à partir du 5 juillet. Située à moins de quinze minutes à pied du palais de l’Élysée, une de deux parties de l’édifice restera inoccupée dans un premier temps”, note le média.

Le montant de l’achat de ces bâtiments qui datent des années 1960 tourne autour 35 millions d’euros. De quoi susciter la jalousie du parti socialiste qui croule sous le poids d’une dette estimée à 17 millions d’euros. Une situation qui a poussé le PS à vendre son siège historique de Solférino à 45,5 millions d’euros.

Il convient de rappeler que jusqu’ici, la LREM avait son siège dans le 2ème arrondissement de Paris, plus précisément au 63 Rue Sainte-Anne. Le prix du loyer était estimé à 370 000 euros par an. LREM avait acheté son siège du 2ème après avoir quitté ses locaux situés Rue Abbé-Groult, dans le 15ème arrondissement de Paris. Des locaux qui n’ont jamais été du goût d’Emmanuel Macron qui les avait jugés “trop petits” et “inadaptés”.