Présidentielle 2022 : les médias anglo-saxons tuent le suspense et prédisent une éventuelle défaite de Macron

L’heure de vérité va bientôt sonner. En effet, au bout de 5 ans de mandat sous Emmanuel Macron, la France se dirige ce 10 avril vers l’une des élections présidentielles les plus importantes de la Vème République. La présidentielle 2022 sera d’autant plus importante qu’elle opposera deux visions du pays : une France progressiste qui s’érige comme l’unique défenseur des causes sociales et une France conservatrice qui estime que si rien n’est fait, dans quelques années, la France, son identité, sa culture et son Histoire ne seront rien d’autre que de vieux souvenirs.

Si en France, les sondages se sont limités à annoncer un duel au second tour qui va opposer Macron à Le Pen et une éventuelle irruption de Mélenchon (considérée comme la 3ème force politique du pays), ce n’est pas le cas de la presse anglo-saxonne (américaine et anglaise) qui a clairement affiché son pessimisme quant à une réélection de Macron à la tête de la France.

C’est en tout cas ce que Lecourrier-du-soir.com a pu observer dans le traitement que ces médias américains et britanniques font de cet événement majeur qui pourrait changer complètement le visage de la France ce dimanche. Mais, que nous disent-ils concrètement sur ce scrutin de ce 10 avril?

A cette question, la réponse du média américain Five Thirty Eight est catégorique : “Emmanuel Macron pourrait perdre la présidentielle française”, a-t-il titré ce 08 avril. Dans son édito lu par Lecourrier-du-soir.com, Five Thirty Eight explique l’éventuelle défaite de Macron par l’irruption brutale de Marine Le Pen qui a terrassé ses deux adversaires de droite (Eric Zemmour et Valérie Pécresse) dans la dernière ligne droite.

Sur ce, le média dira : “ce qui est troublant pour Macron est qu’une victoire de Le Pen pourrait être une sérieuse menace pour lui au second tour, au moment où celle-ci a renforcé ses soutiens à droite pendant que ses deux rivaux, Valérie Pécresse et Eric Zemmour, perdent du terrain”.

Pour ce média américain, la capacité de nuisance de Le Pen dans cette présidentielle réside dans le fait qu’elle ne s’est pas seulement focalisée sur la question de l’immigration (comme ce fut le cas dans le passé), mais sur le pouvoir d’achat, sur la retraite et sur les impôts.

Sur la crise ukrainienne, l’accueil des réfugiés (une idée accueillie par Marine Le Pen) est, selon le média américain, un autre atout qui a beaucoup participé à embellir l’image de la cheffe de file du Rassemblement National dont les liens avec le régime de Poutine lui ont toujours valu de violentes critiques de la part de ses détracteurs.

Autre média américain à évoquer l’hypothèse d’une éventuelle défaite de Macron est le Washington Post. En effet, dans une analyse publiée sur son site ce 08 avril, le média américain estime que la guerre en Ukraine qui aurait pu profiter largement à Macron lui a finalement apporté très peu de gains politiques.

Et ce n’est pas tout. Dans une analyse publiée sur son site ce 07 avril, le très influent média américain Foreign Policy choisit un titre loin d’être neutre : “Après Macron, le Déluge”. Dans son analyse, le journaliste James Traub n’y va pas de main morte. Pour lui, la manque de charisme d’Emmanuel Macron auprès du peuple français pourrait précipiter sa chute. “L’attitude hautaine du président français est un échec personnel qui pourrait bientôt produire une catastrophe historique”, déplore-t-il.

Cependant, le média qui a le plus attiré notre attention a été le média anglais, The Guardian qui, dans un édito publié ce 08 avril par John Lichfield, a été tranchant : “préparez-vous à deux semaines de folie de la politique française : une présidence Le Pen est vraiment possible”, peut-on lire.