Présidentielle 2022 : guerre au sommet de l’Etat entre Macron et Bolloré pour le contrôle des médias

0
1995

La présidentielle française s’approche à grands pas et il se trouve que le plus grand ennemi d’Emmanuel Macron n’est pas Marine Le Pen, mais plutôt un magnat des médias du nom de Vincent Bolloré. Ce dernier qui est en train de conquérir tous les grands groupes de presse français terrorise au plus haut sommet de l’Etat. Et Macron est conscient que sa chute passera par lui.

Mais, le président français ne veut surtout pas laisser le milliardaire atteindre son objectif qui est non seulement de conquérir radios et télévisions mais d’y imposer une ligne très à droite qui, à la longue, pourrait bénéficier à un seul et unique parti politique : le Rassemblement National.

C’est dans ce contexte que l’agence de presse Reuters a publié début décembre une enquête exclusive expliquant la guerre silencieuse qui oppose Emmanuel Macron à Vincent Bolloré. Le titre de l’enquête est assez révélateur de la situation : “Macron et les magnats : les coulisses d’une guerre sur une Fox News Française”.

De quoi est-il vraiment question? Et bien, cette enquête de l’agence de presse britannique nous apprend qu’à moins de deux ans d’une élection présidentielle cruciale pour la France, Emmanuel Macron est extrêmement inquiet. Il craint en effet qu’en achetant Europe 1 (qui appartient au groupe Lagardère), le groupe Vivendi (qui appartient à Bolloré) répande l’idéologie d’extrême-droite sur les ondes de l’une des plus importantes radios de France.

Ainsi, d’après Reuters, lorsque Bolloré a annoncé qu’il s’alliait au fonds britannique Amber Capital pour éventuellement mettre la main sur Europe 1 mais aussi sur Paris Match, Emmanuel Macron, très inquiet, a alerté Bernard Arnaud, l’un des principaux actionnaires du groupe Lagardère, pour lui faire part de ses craintes. Arnaud qui a été l’un des premiers soutiens de Macron s’est donc invité dans cette guerre médiatique cruciale pour la survie de Macron. “L’Elysée suit de près cette affaire”, a d’ailleurs confié la présidence.

Il faut dire que la grosse crainte de Macron est de voir émerger en France une “Fox News Française” totalement entre les mains de Vincent Bolloré qui prendrait à lui seul le contrôle des plus importants médias de masse du pays. Pour l’instant, il n’y arrive pas car son offre de 250 millions d’euros pour acheter Europe 1 a été rejetée par la direction du groupe Lagardère.

2022 est tout proche. La guerre entre Macron et Bolloré est déclarée mais le milliardaire semble avoir pris une certaine longueur d’avance. En effet, il y a deux jours, il a été révélé dans la presse française que le groupe Vivendi (appartenant à Bolloré) a signé une “promesse d’achat” pour acquérir 100% de Prisma Média. Ainsi, Bolloré prendra le contrôle de Capital, Voici, Femme Actuelle, Gala, Ca M’intéresse, Géo, TV Grandes Chaînes, Télé Loisirs, Télé 2 semaines…

Et si jamais, le milliardaire arrive à prendre le contrôle de Lagardère, Europe 1 et le Journal du Dimanche lui seront acquis. Il pourra, comme il l’a fait avec la chaîne CNews, imposer une ligne d’extrême-droite à ces médias et une telle stratégie ne profiterait qu’à la droite dure. Macron voit venir le coup et veut éviter ce scénario à tout prix.