Révélation Le Monde : la peur de devoir rendre des comptes après la crise sanitaire terrorise l’Etat

0
749

L’Etat est en train de trembler et le spectre de devoir rendre des comptes après la crise sanitaire hante le gouvernement, selon Le Monde

La peur de devoir rendre des comptes après la crise sanitaire terrorise le gouvernement. C’est en tout cas ce qu’a révélé Le Monde ce mercredi. En effet, d’après lé media français, le premier ministre, Edouard Philippe, a évoqué le sujet des plaintes déposées contre des membres du gouvernement ce 24 mars lors d’un petit-déjeuner de la majorité.

Le Monde explique qu’Edouard Philippe n’a pas apprécié la décision prise par des responsables du parti LR de lancer plusieurs commissions d’enquêtes parlementaires sur la gestion de la crise par l’Exécutif, au moment où des médecins et associations de soignants annoncent, à leur tour, des plaintes contre des hauts responsables politiques dont Edouard Philippe et Agnès Buzyn.

« Entrave aux mesures d’assistance »

La situation est d’autant plus critique pour le gouvernement que cinq plaintes ont été déposées ces derniers jours contre des proches d’Emmanuel Macron, et dans la presse, on révèle qu’une sixième plainte serait en route pour « entrave aux mesures d’assistance ».  Cette plainte, déposée par un patient positif au Covid-19, vise Buzyn et Philippe.

Il convient de rappeler que la première plainte contre Edouard Philippe et Agnès Buzyn avait été déposée il y a une semaine par trois médecins qui, dans un communiqué publié sur Twitter, ont ouvertement accusé l’Etat de « négligence coupable ». La plainte avait été déposée trois jours après les fracassantes révélations d’Agnès Buzyn sur le coronavirus dans une interview accordée au Monde.