Scandale en France : condamné pour fraude fiscale, Jérôme Cahuzac a failli se suicider

Dans une interview accordée à LCI, Jérôme Cahuzac, ex ministre du budget sous François Hollande, révèle avoir pensé se suicider 

Neuf après l’Affaire Cahuzac qui avait défrayé la chronique pendant des mois en France, Jérôme Cahuzac brise son silence dans une interview accordée à LCI et largement commentée dans la presse. Face à David Pujadas, l’ex ministre du budget est revenu sur ce gros scandale révélé par Mediapart et qui a été le premier coup de massue asséné à François Hollande, président socialiste.

A la question de savoir s’il se sent libre, Cahuzac rétorque : “probablement pas. D’abord, parce que je ne suis sûr de m’être débarrassé totalement de l’épreuve que j’ai infligée à d’autres, mais que j’ai vécue moi-même également. (…). Il m’arrive de ressentir dans le regard des gens une condamnation que je peux comprendre”.

Face à David Pujadas, l’ex ministre du budget sous François Hollande refuse de se prononcer sur le rôle de la justice française dans sa condamnation. “Je n’ai pas à porter de jugement sur ce que la justice a décidé de faire à mon propos. (…) Je n’ai pas à juger les juges”, tranche-t-il.

“Cahuzac a pensé au suicide”

Dans l’interview, Jérôme Cahuzac parle cash. Evoquant son discours à l’Assemblée nationale au lendemain des accusations, il déclare sans langue de bois : “je mens à la représentation nationale.” Et d’ajouter : “je ne sais pas comment faire autrement. Je ne sais pas comment m’en sortir et je ne sais pas comment j’aurais pu m’en sortir”.

Face à Pujadas, Cahuzac admet avoir pensé au suicide. A la question du journaliste qui lui demande s’il avait évoqué cette hypothèse, il répond avec sourire : “je suis même allé un peu plus loin que ça”. A la question de savoir ce qui l’a fait reculer, il poursuit : “le hasard”. Au bout d’un court silence, il enchaîne : “mon fils qui ne devait pas passer a sonné chez moi”.