Tension à l’Elysée : humilié par la crise des sous-marins, Macron fait annuler un sommet militaire avec le Royaume-Uni

Emmanuel Macron, Président de la France

La France a annulé un sommet militaire qui devait avoir lieu cette semaine et qui devait réunir les autorités militaires françaises et britanniques. Emmanuel Macron n’arrive toujours pas à digérer l’annulation d’un contrat de 56 milliards d’euros au profit de Londres et de Washington

La diplomatie française est en train de traverser l’une des périodes les plus houleuses de son existence. Et les fait sont là pour le confirmer. En effet, ces derniers jours, Paris a rappelé ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie après l’échec cuisant de la France qui a finalement perdu un contrat de 56 milliards d’euros au profit des USA.

Et ce n’est pas tout. Car, ce 19 septembre, Paris a dû annuler une rencontre avec le président de la Confédération suisse qui a résilié un contrat d’armement avec la France et ce 20 septembre, Paris a dépêché sa ministre de la Défense, Florence Parly, au Mali pour briser un accord militaire entre la junte malienne au pouvoir et la Russie.

Et ce 20 septembre, Paris s’en est pris à un allié de taille : le Royaume-Uni. C’est du moins l’information qui nous est parvenue ce lundi depuis plusieurs sources fiables. Ainsi, à en croire le média britannique The Telegraph, la France a annulé, ces dernières heures, un sommet de Défense avec Londres et qui devait réunir les experts militaires des deux pays. “Paris a annulé un conseil de défense ministériel avec la Grande-Bretagne cette semaine en pleine crise diplomatie sur l’affaire des sous-marins”, révèle la source.

The Telegraph, qui cite l’agence de presse Reuters, révèle également que l’annulation n’a été annoncée à la presse que ce dimanche 19 septembre au soir. La décision a été prise par Florence Parly sur ordre d’Emmanuel Macron, chef de l’Etat français. L’information a été confirmée par le média américain, Politico.com qui précise que Florence Parly devait s’entretenir avec son homologue anglais, Ben Wallace. Plusieurs autorités militaires des deux pays devaient également prendre part à ce sommet.

Rappelons que depuis l’annonce de l’annulation des sous-marins par l’Australie qui a préféré se tourner vers les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, Paris vit une véritable humiliation d’autant plus que le contrat d’un montant de 56 milliards était baptisé par les autorités françaises : le contrat du siècle.

Et ce n’est pas le seul revers essuyé par Emmanuel Macron. En effet, ce 19 septembre, il a été révélé par plusieurs médias suisses que Paris a décidé d’annuler une rencontre qui devait avoir lieu en novembre prochain entre Emmanuel Macron et Guy Parmelin, président de la Confédération suisse. La presse suisse explique que l’annulation est due au fait que la Suisse a finalement résilié un contrat de Rafale français d’un montant de 5,5 milliards d’euros pour acheter un F-35 américain.

Et ce n’est pas qu’en Occident où la diplomatie française est malmenée. En Afrique aussi, la France est en train de subir des coups durs, notamment au Mali où la junte militaire au pouvoir assume entretenir des négociations avec la Russie afin de déployer des soldats russes sur son sol.

Une décision qui tracasse Paris qui a dépêché sa ministre des Armées à Bamako ce 20 septembre pour briser cette éventuelle alliance russo-malienne qui serait un désastre total pour les intérêts de l’Hexagone en Afrique.