Tension à l’Elysée : Macron terrorisé par une possible candidature de Raoult à la présidentielle 2022, d’après Le Monde

0
828

L’irruption brusque d’une figure hors parti fait trembler la Macronie, selon Le Monde. L’hypothèse que Didier Raoult présente sa candidature pour la présidentielle 2022 terrorise le pouvoir 

Macron face au pire scénario en vue de sa réélection pour un second mandat à la tête de la France. Le président français se fait du souci à l’idée que sorte de nulle part un candidat hors système, de surcroît populaire et charismatique, pour le défier lors de la prochaine présidentielle prévue en 2022. C’est tout cas la révélation faite par le journal Le Monde qui dit s’être entretenu avec un très proche de l’Elysée.

“Ça fait la trouille”, confie au journal un puissant conseiller de l’Exécutif. Parmi les personnalités hors parti qui empêchent Emmanuel Macron de dormir figure Didier Raoult, médecin marseillais dont le nom a fait le tour du monde depuis qu’il a scientifiquement démontré les vertus de la chloroquine dans la lutte contre le coronavirus, ce qui lui coûtera très cher car ayant déclenché une véritable guerre entre lui et le pouvoir.

“L’irruption d’un personnage hors parti fait trember l’Elysée”

Selon Le Monde qui cite un poids lourd du gouvernement, Raoult ne serait pas le seul à avoir flanqué la trouille à Macron. Cyril Hanouna, célèbre animateur télé, Eric Zemmour, essayiste proche du RN ou encore François Ruffin, proche de la France Insoumise sont autant de potentiels candidats perçus par l’Elysée comme des adversaires redoutables capables de terrasser Macron.

A ce propos, le poids lourd du gouvernement cité par le journal français dira : “un Zemmour, un Raoult, un Hanouna, pourquoi pas Elise Lucet, qui incarnent chacun à leur manière cette rupture entre le peuple et les élites, peuvent faire irruption dans le jeu et tenter de poursuivre la vague de dégagisme de 2017”.

Et de poursuivre : “le président redoute notamment qu’un François Ruffin, par exemple, fasse la passerelle entre l’extrême-gauche et l’extrême-droite. François Ruffin fait du Mercier (Christophe Mercier, personnage de la fiction, Baron Noir, ndlr). Il se filme dans sa cuisine”.

“Face à Raoult, tout est possible”

La révélation de cette information intervient quelques heures après l’annonce de l’humoriste, Jean-Marie Bigard, d’avoir été personnellement contacté par Emmanuel Macron après son coup de gueule concernant la fermeture des bars alors que le déconfinement a déjà commencé.

Pour le moment, il y a encore des doutes que Macron puisse perdre face à Zemmour ou Ruffin, mais face à Raoult, tout est possible. En effet, depuis le début de la pandémie, le médecin marseillais a reçu un soutien spectaculaire de la part des Français de toute obédience politique. Ses mérites sont vantés par Jean-Luc Mélenchon. Gilbert Collard, sur sa chaîne YouTube, a plusieurs fois pris sa défense dans la guerre qui l’oppose à Yves Lévy, époux d’Agnès Buzyn, ex ministre de la santé et dans les rues de Marseille, le professeur, acclamé par des dizaines d’individus (qui lui réclament parfois un selfie), attise toutes les curiosités. Il est, à coup sûr, une menace pour le pouvoir.

“Une visite surprise très politique”

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que Macron est allé à sa rencontre le 9 avril lors d’une visite surprise à Marseille qui, selon la presse, avait provoqué la colère de quelques membres du gouvernement. Mais, Macron n’est pas dupe. Il a senti que Raoult n’est plus un simple médecin, mais plutôt un atout de taille pour sa réélection. Ainsi, en se rendant à Marseille, le président français cherchait à se réconcilier avec une grande partie du peuple qui avait fini par transformer Raoult (dont personne ne parlait avant) en sauveur de tout un peuple.

La menace Raoult est d’autant plus sérieuse pour Macron que le médecin marseillais commence à afficher des ambitions politiques, rejoignant il y a quelques jours la revue “Front Populaire” du philosophe Michel Onfray, devenant tout un coup une personnalité politique extrêmement redoutable dont la candidature (très peu probable, il faut le dire) à la présidentielle 2022 pourrait effectivement sonner le glas de la Macronie.