Un an après le meurtre de Khashoggi, Ben Salman veut faire assassiner un agent secret saoudien basé au Canada

0
209

Le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman (MBS), est visé par une plainte déposée par l’avocat de Saad Aljabri, ex agent de renseignement saoudien qui accuse MBS de chercher à l’assassiner 

Ben Salman ne rigole pas avec les dissidents saoudiens et veut les éliminer un par un où qu’il se trouve. En effet, une année après la mort de Jamal Khashoggi, tué par le régime saoudien dans des conditions indescriptibles, le royaume a dans son collimateur une nouvelle cible. Il s’agit cette fois-ci d’un ex agent saoudien de renseignement basé au Canada.

C’est en tout cas l’information révélée ces dernières heures par plusieurs médias canadiens, dont CBC.CA. En effet, d’après la source, une plainte a été déposée contre le prince héritier saoudien l’accusant d’avoir envoyé un commando d’assassins au Canada pour faire assassiner Saad Aljabri, ex agent de renseignement saoudien et résident désormais au Canada. D’après la source, la plainte a été déposée aux Etats-Unis.

L’information a été confirmée par le média américain Washington Post qui fournit plus de détails dans cette affaire. En effet, d’après le média américain, dans la plainte déposée dans un tribunal fédéral de Washington, Aljabri accuse Mohamed Ben Salman de chercher à l’assassiner en raison des relations très privilégiées qu’il (Aljabri) entretient avec les services de renseignement américains.

“Saad Aljabri disposerait d’informations très sensibles sur Ben Salman”

Dans son travail d’investigation, Lecourrrer-du-soir.com a pu obtenir le document officiel de 107 pages daté du 6 août. Dans la page 3 du document, on pouvait lire : “la cible de la tentative d’assassinat est le plaignant Saad Aljabri (aussi appelé Dr Saad), un partenaire clé de longue date des services de renseignements américains. Dr Saad est le seul capable de menacer de manière existentielle les relations de Ben Salman avec le gouvernement américain. C’est pour cela que Ben Salman veut sa mort et c’est pour cela qu’il travaille pour réaliser cet objectif ces trois dernières années”.

Le document ajoute : “très peu de gens sur terre connaissent davantage sur Ben Salman que Dr Saad. Durant les décennies qu’il a eu à travailler au sein du gouvernement saoudien, Dr Saad a eu connaissance d’informations sensibles concernant les opérations politiques secrètes de Ben Salman au sein de la famille royale, des affaires liées à la corruption ainsi que la création d’une équipe de mercenaires personnels que Ben Salman utiliserait plus tard dans le cadre de l’assassinat extrajudiciaire de Jamal Khashoggi, parmi tant d’autres”.

Le document explique clairement que Ben Salman a orchestré en personne une tentative d’assassinat extrajudiciaire contre Dr Saad, une tentative qui est en cours à ce jour. “Afin de limiter l’accès du gouvernement à un partenaire clé disposant d’informations dont il est le seul à être en possession, Ben Salman a implicitement et explicitement proféré des menaces de mort contre Dr Saad, a cherché à le piéger pour le ramener dans des tribunaux où il pourrait être tué, il a plusieurs fois envoyé des agents secrets aux Etats-Unis pour le traquer (…)”.

Pour lire la plainte dans sa version originale, cliquez ici : Washington Federal Court