Coup d’Etat au Soudan : après 30 ans au pouvoir, Omar El-Béchir a été renversé par l’armée

0
48

Le président soudanais a été renversé par l’armée ce 11 avril 2019 tel que l’annoncent des hauts gradés de l’armée

Omar El-Béchir a été renversé. Après plusieurs jours de protestations au Soudan, le peuple a finalement eu raison sur le régime. C’est en tout cas ce qu’annonce le média soudanais, Sudan Tribune, qui nous apprend que la radio et la télévision d’Etat ont interrompu leurs programmes annonçant que les forces armées du pays vont s’adresser à la Nation.

Dans la presse soudanaise, on affirme que le coup d’Etat militaire a été mené par toutes les autorités de l’armée, y compris Awad Ibn Ouf, ministre de la défense et vice-président du pays. Pour le moment, selon Sudan Tribune, des véhicules blindés sont stationnés dans des zones stratégiques de la capitale, alors que le président El-Béchir reste introuvable.

L’annonce de la chute d’Omar El-Béchir a suscité une liesse populaire dans le pays. A Khartoum, dans la capitale soudanaise, des centaines de personnes ont afflué au siège de l’armée, brandissant le drapeau national et faisant le « V » de la victoire. Dans la presse internationale, l’événement n’est pas passé inaperçue. Il a attiré l’attention des médias.

« Des mesures décisives ont été prises »

En effet, d’après la CNN, un conseil militaire a été mis en place. Sa mission consistera à veiller à ce qu’une transition puisse avoir lieu. Selon le média américain qui cite des sources proches du gouvernement, Omar El-Béchir a été forcé à quitter le pouvoir et se trouve dans un endroit en toute sécurité.

Ce jeudi, des mesures décisives ont été prises. La constitution du pays a été suspendue, l’assemblée nationale et les corps municipaux dissous et l’Etat d’urgence décrété pour trois mois. Toutefois, la justice et les corps diplomatiques continueront à exercer leurs fonctions en toute normalité. Selon le ministre de la défense, les prisonniers politiques seront libérés.

« Fin de 30 ans de règne »

La chute d’Omar El-Béchir intervient après plusieurs semaines de protestations exigeant le départ du président qui dirige le pays d’une main de fer depuis 30 ans. Aux origines des protestations : la hausse des prix du pain. Des protestations durement réprimées dans le sang par les forces de l’ordre.

Pour rappel, Omar El-Béchir dirige le pays depuis 1989 à la suite d’un coup d’Etat orchestré par le Front National Islamique. Depuis son indépendance en 1956, le Soudan a connu deux révolutions : en 1964 et en 1985. Dans les deux cas, des fortes manifestations ont pu renverser des régimes militaires qui ont été remplacés par des gouvernements civils.