Coup dur pour Macron : à un an de la présidentielle, des députés LREM annoncent qu’ils ne se représenteront pas

0
657

Un rapport présenté par “Projet Arcadie” et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com révèle qu’une partie des députés français sont indécis quant à l’idée de se représenter. Dans les rangs d’En Marche, beaucoup envisagent de ne pas se représenter en 2022

La fin de la Macronie est-elle proche? Difficile de fournir une réponse exacte à cette question. Mais, à un an de la présidentielle, tout laisse à croire que rien ne va plus pour le plus jeune président de la Vème République dont le parti a récemment subi une vague de départs.

Apparemment, la situation se complique pour la formation politique. En effet, d’après une information exclusive de RMC qui cite un rapport de “Projet Arcadie”, organe indépendant de contrôle de la vie parlementaire, 40% des députés en France se disent indécis sur leur avenir et pourraient ne pas se présenter en 2022. Beaucoup d’entre eux sont des députés LREM.

Dans son travail d’investigation, Lecourrier-du-soir.com a retrouvé le rapport dans sa version originale. Dans le rapport intitulé “député : une voie de garage?, on y apprend que sur 40,68% des députés interrogés sur leur avenir sont indécis, 13,56% ont clairement fait savoir qu’ils ne renouvèleront pas leur mandat et 45,76% comptent rester.

“Dans les 40,68 % d’indécis, la plus grande proportion est celle des députés de La République En Marche, suivi de près par les députés du groupe Mouvement Démocrate et des députés du groupe Les Républicains”, note le rapport. Et d’ajouter : “les députés qui ont pris la décision de ne pas se représenter et l’ont annoncée en entretien, sont les
moins nombreux et représente les 13.79 % restants de l’échantillon. Les députés La République En Marche et du groupe Mouvement Démocrate pèsent chacun 25 %, le reste est réparti dans les autres groupes”.

Si cette hypothèse se réalise, ce serait un coup dur pour Emmanuel Macron qui se dirige vers une présidentielle 2022 très compliquée marquée par une popularité de plus en plus grandissante de Marine Le Pen, candidate du Rassemblement National qui a été dopée par la question sécuritaire. Pour le moment, rien n’est encore décidé. Mais, pour la Macronie, le danger est en train de s’installer.

Pour lire le rapport dans sa version originale, cliquez ici : Rapport Projet Arcadie