Covid-19 : en Espagne, des députés proposent l’élimination progressive de l’argent liquide jusqu’à sa disparation totale

0
307

En Espagne, des députés du PSOE, parti au pouvoir, ont proposé d’ “éliminer progressivement le paiement en argent liquide jusqu’à sa disparition totale”. Une proposition de non loi qui remet sur le tapis la question de l’avenir du cash 

Assiste-t-on à la disparition définitive de l’argent liquide? Si en France, on tente de calmer les esprits, ce n’est point le cas dans certains pays de l’Europe où l’idée de faire disparaître l’argent liquide dans les transactions financières est ouvertement défendue. C’est le cas notamment de l’Espagne.

En effet, des députés du PSOE (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) qui dirige le pays, ont annoncé, ce 13 juin, une proposition de non loi allant dans le sens d’éliminer progressivement le paiement en argent liquide jusqu’à sa “disparition définitive”. Ladite proposition a été présentée dans le Bulletin Officiel de l’Etat (BOE) qui serait l’équivalent dans le monde francophone du Journal Officiel.

“En Galice, les habitants priés de payer par carte bleue”

Selon le journal espagnol El Pais, le ministère de l’Economie a d’ailleurs reconnu qu’il y avait effectivement en 2019 une volonté de réduire les paiements en liquide de 2 500 à 1 000 euros. Les députés socialistes justifient cette proposition par la nécessité de réduire la propagation du virus dans le pays, mais aussi par la lutte contre le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale.

La proposition pourrait ne pas surprendre car selon le média Eleconomista.com, la communauté autonome de Galice a été la première à l’appliquer, en imposant, durant la pandémie, le paiement par carte bleue afin d’éviter le contact et la propagation du virus dans cette région espagnole.

Il convient de souligner que cette proposition, si elle est appliquée, risque de susciter une guerre entre l’Espagne d’une part et la Banque Centrale Européenne et la Commission Européenne de l’autre qui n’ont cessé d’insister durant toute la crise pour que le paiement en cash soit accepté afin de permettre aux plus démunis d’avoir accès à tous les services.

“Le paiement sans contact de plus en plus en vogue”

Rappelons que depuis le début de la crise sanitaire, la question de l’avenir de l’argent liquide a beaucoup été abordée et les faits notés jusqu’ici laissent penser que le cash pourrait éventuellement disparaître. En effet, en avril dernier, le mode de paiement sans contact avait connu une hausse de 5% en France. Dans certains commerces, ce type de paiement représentait jusqu’à 80 à 90% des encaissements.

L’hypothèse que l’argent liquide disparaisse un jour a plusieurs fois été évoquée par des experts financiers ces dernières années. Et elle n’a jamais été aussi proche de se réaliser. En tout cas en Nouvelle-Zélande, une étude citée par le média Newshub prédit la disparition presque totale de l’argent liquide d’ici 2023. En Grande-Bretagne où le retrait (d’argent) au niveau des distributeurs automatiques a chuté de 50%, les banques rassurent les citoyens qu’ils pourront tout de même toujours retiré de l’argent pendant au moins un an.