Covid-19 en Israël : les personnes non vaccinées interdites de se rendre au travail, les profs interdits de cours

0
222

L’Etat d’Israël lance un message très fort aux anti-vaccins : tout employé non vacciné ne sera plus autorisé à se rendre au travail et les profs non vaccinés ne seront plus autorisés à avoir accès aux salles de classe, donc interdits de cours

Face à la propagation rapide du virus, nos gouvernants qui, au début de la campagne de vaccination avaient pourtant misé sur le contentement pour convaincre leurs citoyens réticents à se faire vacciner, semblent désormais en avoir marre que ces derniers continuent d’être traités comme des enfants. Désormais, c’est la politique de la carotte et du bâton qui est clairement privilégiée et celles et ceux qui refusent de jouer le jeu doivent s’attendre à encaisser des coups.

C’est exactement cette politique l’Etat d’Israël, qui se vante d’occuper la tête de liste dans cette campagne de vaccination, a voulu mettre en place. En effet, d’après le média israélien Times Of Israel, le ministre israélien de la Santé, Yuli Edelstein, a annoncé mercredi que toute personne refusant de se faire vacciner ne sera plus autorisée à entrer dans son entreprise.

“Nous sommes en train d’étudier une loi qui empêchera que les gens qui ne sont pas vaccinés ou qui n’ont pas été testés ces 48 dernières heures puissent travailler avec le public. Par exemple, donner des cours dans une salle pleine d’élèves”, a martelé le ministre.

“Si quelqu’un n’est pas vacciné, alors c’est son problème”

Et ce n’est pas tout. Dans son discours, le ministre lance un avertissement clair aux enseignants qui refusent le vaccin. Ces derniers seront ainsi obligés de faire des tests qu’ils paieront de leur poche toutes les 48 heures. “Il est possible que les enseignants qui refusent de se faire vacciner doivent payer de leur poche des tests chaque 48 heures. Je ne vais limoger personne mais si quelqu’un n’est pas vacciné, alors c’est son problème”, déclare-t-il.

Dans son discours, le ministre a également évoqué la question d’un passeport vert qui, le moment venu, sera délivré aux personnes ayant été vaccinées et qui permettra à ces dernières d’avoir accès à des événements culturels, sportifs ou autres. Sur ce, le ministre dira : “je recommande vivement que les personnes qui souhaitent avoir accès à un hôtel, à une salle de sport ou à des événements culturels aillent se faire vacciner”.

D’après Times Of Israel, les mises en garde du ministre interviennent au moment où Israël, qui avait entamé sa campagne de vaccination avec succès, commencent à connaître un ralentissement. En effet, d’après la même source, mardi dernier, seules 130 000 personnes ont été vaccinées alors que tout récemment, le pays a enregistré 200 000 nouveaux cas en 24 heures.