Covid : le patron de l’OMS crache le morceau : “le vaccin ne protège pas pleinement contre la transmission”

Face à la presse, le directeur de l’OMS reconnaît que les vaccins ne protègent pas pleinement contre la transmission du variant Delta, donnant ainsi raison à Jean-François Delfraissy, président du Conseil Scientifique français, qui a récemment déclaré que “les vaccins protègent peu ou mal contre l’infection”

Les scientifiques qui ont longtemps chanté les louanges du vaccin sont en train de le désavouer? La question se pose à la suite de la nouvelle sortie de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui a fait savoir ce 24 novembre que le vaccin ne protègent qu’à 40% de la transmission du variant Delta.

C’est en tout cas l’avis de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS. Pour lui, les vaccins ne protègent qu’à 40% contre la transmission du variant Delta. Et fait marquant, Tedros Adhanom Ghebreyesus a reconnu face aux journalistes que le vaccin procure une fausse illusion de sécurité.

“Nous nous préoccupons de la fausse illusion de sécurité et de la capacité des vaccins à mettre fin à la pandémie et de l’idée que les personnes vaccinées n’ont pas besoin de prendre leurs précautions. Les vaccins sauvent des vies mais ils ne protègent pas pleinement contre la transmission”, a-t-il martelé, selon Times Of Israel.

Face aux journalistes, il ajoute chiffres à l’appui : “les chiffres démontrent qu’avant l’arrivée du variant Delta, les vaccins réduisaient la transmission à environ 60%. Avec Delta, ceci s’est réduit à 40%”, martèle Tedros Adhanom Ghebreyesus. La même information a été reprise ce 25 novembre par plusieurs autres sources.

Il faut dire que la sortie du patron de l’Organisation Mondiale de la Santé est un coup dur pour les laboratoires car il y a cinq jours, le président du Conseil Scientifique français avait abondé dans le même sens. “Ces vaccins protègent assez peu ou mal contre l’infection”, avait reconnu Jean-François Delfraissy.