Covid : l’incroyable aveu du Conseil Scientifique américain : “les vaccinés peuvent aussi transmettre le virus”

Dans un communiqué publié ce 30 juillet et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com, le CDC (Center For Disease Control), qui conseille le gouvernement américain sur la gestion de la pandémie à Coronavirus, a conclu que les personnes vaccinées peuvent autant transmettre le variant Delta que les personnes non-vaccinées

Une très mauvaise nouvelle pour le monde scientifique. Au moment où des centaines d’experts défendent bec et ongles l’idée que seule la vaccination massive des citoyens est la solution pour sortir de la crise sanitaire, une conclusion du CDC (Center For Disease Control), risque de susciter un vif tollé.

En effet, ce 30 juillet, dans un communiqué intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com et relayé par plusieurs médias, le Centre affirme que les personnes vaccinées peuvent transmettre le variant Delta autant que les personnes non-vaccinées. “Les hautes charges virales suggèrent un risque élevé de transmission et font craindre que, contrairement à d’autres variants, les personnes vaccinées infectées par le variant Delta peuvent transmettre le virus”, observe le Center for Disease Control.

Le CDC a émis cette conclusion dans le cadre de sa recommandation en faveur du port du masque publiée ce 30 juillet. D’après le centre, la recommandation a été faite afin de s’assurer que les personnes vaccinées ne transmettent pas le virus à leurs proches sans s’en rendre compte.

En tout cas, ce 30 juillet, plusieurs médias américains dont The Washington Post ont relayé un document interne du CDC qui tire la sonnette d’alarme sur le danger du variant Delta qui, d’après le document, est “aussi contagieux que la varicelle”. Néanmoins, pour le CDC, la vaccination reste tout de même la meilleure arme contre le virus.

Cet article est écrit par Cheikh DIENG, auteur du livre : “Covid-19 : le monde d’après sera une dictature”. Vous pouvez acheter ce livre en cliquant sur les liens suivants : Covid-19, Covid-19