Donald Trump menace : « si l’Iran veut faire la guerre, ce sera la fin officielle de l’Iran »

0
283

Donald Trump menace d’anéantir l’Iran en cas de guerre contre les Etats-Unis

Trump hausse le ton face à l’Iran. Une semaine après avoir ordonné le déploiement d’importants matériels militaires au Moyen-Orient pour avertir l’Iran, le président des Etats-Unis veut à tout prix faire peur au régime iranien. Trump promet désormais de rayer la république islamique de la carte du monde en cas de guerre.

En effet, dans un twitte posté ce dimanche 19 mai, le président américain a mis en garde l’ennemi. « Si l’Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l’Iran. Ne menacez jamais les Etats-Unis », a-t-il écrit. Le twitte a largement fait le tour du monde et a été relayé par plusieurs médias américains et internationaux.

« Je ne veux pas que l’Iran ait l’arme nucléaire »

Dans une interview accordée à Fox News et diffusée ce dimanche, le président américain est revenu sur la question iranienne. Donald Trump accuse l’Iran de créer des guerres dans « chaque coin du Moyen-Orient ». Sa position est claire : il ne veut pas que le régime iranien obtienne l’arme nucléaire.

« Je ne veux juste pas qu’ils aient l’arme nucléaire. Ils ne peuvent pas continuer à nous menacer. Je ne veux pas la guerre car la guerre fragilise l’économie et surtout la guerre tue des gens. (…) On ne peut pas laisser l’Iran s’emparer de l’arme nucléaire », dit Donald Trump.

« Nous n’avons pas peur de la guerre »

Pour rappel, les relations entre les Etats-Unis et l’Iran sont devenues particulièrement tendues ces dernières semaines. L’administration Trump accuse Téhéran de vouloir s’attaquer à ses intérêts économiques et même militaires, tandis que le régime iranien dément et accuse Washington de vouloir faire la guerre pour le compte d’Israël et de l’Arabie Saoudite.

Du côté de l’Iran, les autorités assurent vouloir éviter une guerre à tout prix, mais elles se disent prêtes à la mener si elle s’impose. « Nous ne cherchons pas la guerre mais nous n’en avons pas peur non pleur. Par contre de l’autre côté, nos ennemis manquent de volonté pour la mener et en ont peur », a déclaré le Général Hussein Salami, chef de la Garde Révolutionnaire Iranienne.