Exclusive : un projet de loi introduit au Congrès américain pour retirer les Etats-Unis de l’ONU

0
2360

Un projet de loi a été introduit au Congrès américain pour obtenir le retrait des Etats-Unis de l’Organisation des Nations-Unies. Le projet de loi a été introduit le 3 janvier 2017 par un Républicain de l’Alabama

Un projet de loi passé au Congrès ce début janvier appelle le gouvernement américain à mettre fin à son adhésion aux Nations-Unies et à rompre tout lien avec cette organisation. L’information a été relayée par plusieurs médias américains dont Nbc4i.com. D’après le média américain, le projet de loi a été introduit au Congrès le 3 janvier. Toutefois, l’information n’a été relayée que ces dernières heures.

D’après Hotair.com, le projet de loi, intitulé American Sovereignty Restauration Act of 2017, a été proposé par le Républicain Mike Rogers. Businessinsider ajoute que le projet de loi a obtenu le soutien de plusieurs députés républicains dont Walter Jones (Caroline du Nord), Andy Biggs (Arizona), Jason Smith (Missouri), Thomas Massie (Kentucky), John Duncan Jr (Tennessee) et Matt Gaetz (Floride).

« Aucun membre des Forces Armées des Etats-Unis ne doit servir sous les ordres de l’ONU »

Dans son projet de loi qui comporte 13 sections, Mike Rogers est clair et précis. Dans la section 3, il demande le retrait pur et simple des Etats-Unis de l’organisation des Nations-Unies. Dans la section 4, il appelle le gouvernement américain à couper tout financement destiné à cette organisation internationale.

Section 5. Mike Rogers appelle à arrêter tout financement des Etats-Unis aux Nations-Unies destinés aux corps de maintien de la paix. Dans la même section, il déclare ouvertement : « aucun membre des Forces Armées des Etats-Unis ne doit servir sous le commandement des Nations-Unies ».

« Retrait des Etats-Unis de tout programme des Nations-Unies »

Section 6. Mike Rogers appelle à la fin immédiate de toute immunité dont jouissent les employés et les représentants des Nations-Unies. Rappelons que ces immunités sont garanties par la Convention de Vienne sur les Relations Diplomatiques. La Convention a été instituée le 18 avril 1961.

Dans son projet, Mike Rogers ne mâche pas ses mots. Il appelle le gouvernement américain à se retirer du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement mis en place en 1973, de sa participation à l’Organisation Mondiale de la Santé et à se retirer des Conventions et des Accords signés entre les Etats-Unis et les Nations-Unies.

« Club où les gens se rassemblaient pour discuter et passer de bon moment »

S’exprimant sur ce projet de loi introduit au Congrès, Andy Biggs affirme que les relations entre les Etats-Unis et les Nations-Unies doivent être revues. « Nous devons jeter un regard profond sur notre relation avec les Nations-Unies pour nous assurer que les intérêts américains sont protégés d’abord et avant tout », souligne-t-il.

Il convient de rappeler que le nouveau président américain, Donald Trump, avait lui-même tenu des propos assez durs sur les Nations-Unies, déclarant qu’il s’agissait d’un « club où les gens se rassemblaient pour discuter et passer de bon moment ». Il avait promis que les relations entre les Etats-Unis et les Nations-Unies « seraient différentes » durant sa présidence.

Pour lire le document original du projet de loi, cliquez sur ce lien : www.congress.gov

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé de Médias Internationaux à Paris, de Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et de Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Contact : cheikhdieng05@gmail.com